Nourrir les oiseaux ?

Publié le mardi 28 octobre 2008 -->


Pourquoi nourrir les oiseaux sauvages ?

Proposer de la nourriture et de l’eau aux oiseaux permet de les aider à survivre à l’hiver, en particulier que d’importantes sources de nourriture naturelle se sont maintenant raréfiées (disparition des haies).
Ceci permet aussi d’observer plus facilement les oiseaux.

Des espèces d’oiseaux communs peuvent en effet décliner. En Grande-Bretagne, la Grive musicienne a par exemple diminué de -50 % en 25 ans, le Merle, l’Etourneau ou l’Accenteur mouchet de -25 %. Les nourrir pendant l’hiver peut donc contribuer à compenser ces tendances.

En continuant le nourrissage au printemps et en été, période clé pour les granivores comme les Pinsons, on favorise leur bonne saison de reproduction.
Proposer de la nourriture variée permet d’observer davantage d’espèces pour réaliser un suivi des oiseaux de son jardin. Les espèces présentes dépendent de la nourriture proposée, de l’environnement de votre jardin et de la météo.

Quand la neige survient le nombre d’oiseaux peut baisser à cause de la mortalité des plus faibles individus, mais aussi parce que le voisinage propose également des mangeoires remplies et qu’il y du choix ! Mais quand la neige fond, les oiseaux restent vulnérables et dépendants, donc une fois que quand vous commencez à nourrir ne cessez pas brusquement.
L’idéal est de les nourrir modérément mais régulièrement, avec de l’eau toujours disponible.

Ne laissez pas de la nourriture accumulée, en particulier par temps chaud et humide, car une mangeoire détrempée favorise les maladies (Salmonelles), en particulier si elle est souillée par des déjections. Ne disposer qu’un jour ou deux de réserves.

N’installez pas votre mangeoire trop près d’une vitre, les oiseaux risquent en effet de la percuter en cas d’envol précipité.

Mésange bleue à la mangeoire Mésange huppée à la mangeoire
Mésange bleue Mésange huppée
Mésange charbonnière à la mangeoire Verdier d'Europe à la mangeoire
Mésange charbonnière Verdier d’Europe
Pinson des arbres à la mangeoire Accenteur mouchet à la mangeoire au sol
Pinson des arbres Accenteur mouchet

Que proposer dans les mangeoires ?

Presque tout ce qui est comestible peut attirer des oiseaux mais il y a des choses à proscrire.

  • Jamais d’aliments salés (cacahuètes salées, bacon, chips, ...). Ne salez pas l’eau du bain pour oiseau non plus (contre le gel), car ils peuvent le boire !
  • Ne proposez rien qui puisse étouffer un oiseau (pas de cacahuètes entières pendant la saison de reproduction, sauf à travers un filet).
  • Couper en petits morceaux ce qui est trop gros.
  • Les aliments secs peuvent gonfler dans l’estomac des oiseaux (noix de coco déshydratée).
  • Pas d’aliments sales ou moisis (présence de toxines dans la moisissure, comme l’aflatoxine dans l’arachide).
  • Les aliments pour humains ne sont pas forcément bons pour les oiseaux !

Un mélange contenant du blé attirera Pigeons et Tourterelles, donc évitez le si vous voulez nourrir seulement les petits passereaux.

Les graines de tournesol sont préférées par les Mésanges, Pinsons, et beaucoup de petits oiseaux. La variété de tournesol noir possède une enveloppe plus fine que le tournesol rayé, il est donc plus facile à ouvrir par les petits oiseaux.

Graines d'ambroisie, d'après www.ambroisie.info
Graines d’ambroisie
Attention, certains lots de graines de tournesol contiennent de petites graines d’ambroisie, un envahissante plante exotique et allergisante. Plus d’infos ici :
www.ambroisie.info/

Préférez donc des graines de tournesol qui ont été triées (tamisées).

La graisse est très appréciée en hiver, on peut acheter des boules de graisse toute prêtes ou les préparer soi même.
Le pain, les gâteaux, des aliments pour chat et chiens, la viande peuvent aussi attirer des oiseaux, mais ne les laissez pas au sol la nuit sinon ils attireront aussi les rats.

Les fruits comme les pommes tombées des arbre attireront les Grives, comme les raisins ou autres fruits secs. Mouillez les d’abord dans l’eau s’ils sont très secs. Les cerises, les noix ont aussi appréciées.

Le fromage dispersé sur le sol, en particulier vers les bords de buissons, est attractif pour les Accenteurs mouchets et Rouges-gorges.

La farine d’avoine peut attirer les petits oiseaux comme le Troglodyte, mais elle ne doit pas être laissée dehors par temps pluvieux.

De la graisse enduite dans les fissures d’arbres sera recherchée par les Grimpereaux, Sittelles et Pics. Les oiseaux des jardins les plus gourmets apprécieront la nourriture vivante comme les vers de farine (coûteux).

Toujours de l’eau

L’eau est indispensable pour la boisson et le bain des oiseaux. Ils viendront se baigner pendant le gel d’hiver aussi bien qu’en été. Essayer de conserver l’eau propre et n’ajoutez jamais de sel ou d’antigel. (Essayez plutôt de placer une lampe la nuit sous un couvercle de poubelle en métal posé sur des briques).
Le bain devra être peu profond et permettre aux oiseaux de remonter facilement. Sinon, disposez une pierre au milieu du bain pour servir de perchoir.

Nettoyer les mangeoires

Les oiseaux sont sensibles aux infections (salmonelloses) donc déplacez régulièrement vos mangeoires pour éviter l’accumulation de déjections autour. Un oiseau malade pourrait contaminer les autres individus qui fréquentent votre mangeoire.

Nettoyez les tables de nourrissage en les frottant à l’eau propre. Le métal et le plastique peuvent être désinfectés avec un agent de lavage doux mais en rinçant bien. Lavez vous toujours les mains après avoir manipulé vos mangeoires et nichoirs.

Il est important de ne pas laisser s’accumuler la nourriture, ne disposez qu’un ou deux jours de réserves. Jetez la nourriture moisie ou abîmée.

Les prédateurs

Les prédateurs naturels font partie intégrante des écosystèmes, donc il n’y a pas grand chose à faire pour les éloigner. L’Epervier par exemple se nourrit de petits oiseaux et maintient un équilibre des populations avec ses proies, contrairement aux chats domestiques qui détruisent des oiseaux des jardins sans limite ni nécessité pour se nourrir.

Epervier d'Europe, femelle, prédation d'oiseau, photo France DUMAS © 2008
Epervier d’Europe, femelle, photo France DUMAS
Clochette pour chat, petite clochette métal pour éloigner les oiseaux N’essayez pas de nourrir vos oiseaux si cela les rend plus vulnérables aux chats.

  • Un chien permet d’éloigner les chats ! Et un chat éloigne les autres chats de votre jardin.
  • On peut éventuellement essayer de dresser son chat à ne pas attraper d’oiseaux.
  • Votre chat peut être équipé d’une clochette au cou signalant aux oiseaux son arrivée.
  • Il existe des répulsifs électroniques pour chats, à essayer.
  • La nourriture sur le sol ne doit pas être placée là où un chat peut attaquer.
Bruant zizi à la mangeoire
Bruant zizi à la mangeoire

Les inconvénients des mangoires

Pour être objectifs, rappelons ici que les mangeoires sont controversées, et ne font pas l’unanimité chez les ornithologues.

  • Les mangeoires ne sont pas indispensables aux oiseaux en hiver
    Au cours des milliers d’années d’évolution, les oiseaux qui restent chez nous durant la saison froide (mésanges, moineaux, sittelle, pics, geais...) ont su s’adapter à leur environnement et tirer parti des ressources, mêmes limitées, offertes par la nature en hiver. Les oiseaux n’ont donc pas réellement besoin de nos mangeoires. Toutefois, elles facilitent la survie hivernale de certaines espèces.
  • Les mangeoires "apprivoisent les oiseaux sauvages" ?
    Le comportement des oiseaux est effectivement modifié par la présence de mangeoires, source de nourriture facile d’accès. Mais la vie des oiseaux est aussi affectée par bien d’autres activités humaines (agriculture intensive, urbanisation, circulation routière, pollution...) dont l’impact est nettement moins favorable !
  • Contrairement à un mythe répandu, une mangeoire n’empêchera jamais les migrateurs de migrer au moment venu.
  • Les mangeoires "sélectionnent les espèces" ?
    Effectivement, certaines espèces n’utilisent pas (ou rarement) les mangeoires. Mais vous pourrez quand même les observer dans votre jardin se nourrir par leurs propres moyens.
    Le suivi tout au long de l’année que nous proposons icic permettera de comparer des jardins avec et sans mangeoires donc de mieux comprendre ces aspects.
  • Les mangeoires "favorisent la prédation" ?
    Ne placez jamais une mangeoire là où elle permet à un chat de capturer vos oiseaux.
    Par contre, la prédation éventuelle par l’Epervier est plutôt rare, et finalement 100 % naturelle.

En milieu rural, une grande diversité d’oiseaux fréquente les jardins, avec ou sans mangeoires. En milieu plus urbain, ou pour permettre aux enfants d’observer plus facilement les oiseaux pour les identifier, une mangeoire est pratique.

Le nourrissage artificiel n’est jamais une nécessité vitale pour la faune sauvage.


Graines de Tournesol pour les oiseaux
Graines de Tournesol
Mélange de graines (Tournesol et Céréales) pour les oiseaux
Mélange de graines