Pôles d’informations naturalistes - Bilan 2015

Publié le lundi 20 juin 2016 -->


La LPO Rhône-Alpes continue de suivre l’avancée des pôles d’informations naturalistes Flore-Habitats et Gestion des milieux naturels, et est toujours dans l’attente de la mise en place du pôle faune pour lequel elle est candidate à l’animation depuis 2007.

Pôles flore-habitats et gestion des milieux naturels

Ces pôles d’information continuent à se structurer avec des outils informatiques accessibles à tous, ainsi qu’avec un réseau de partenaires qui élaborent des stratégies de conservation.
La LPO Rhône-Alpes a notamment suivi le pôle Gestion via l’implication dans le réseau des Réserves naturelles de Rhône-Alpes, et a adhéré à ce pôle en 2015.
L’adhésion au pôle Flore a également été validée par le Conseil d’Administration en 2015, les démarches sont en cours.

Pôle faune

Aucune suite n’a été donnée au titre d’un pôle faune par la Région ni la DREAL suite au rendez-vous de novembre 2014, lors duquel plusieurs scénarios avaient été évoqués.

Néanmoins, des projets concrets et fédérateurs ont vu le jour et ont associé la LPO avec d’autres structures autour du partage de données et de leur analyse pour des sujets communs : c’est le cas des projets SRCE sur l’impact des infrastructures linéaires et de celui sur la trame agricole notamment (voir chapitre SRCE).
Aussi, la LPO Rhône-Alpes, dans ses travaux au quotidien, mène de nombreux projets qui vont dans le sens du porter à connaissance initialement souhaité par le pôle faune.

Par exemple, la mise à jour des Listes Rouges régionales Chauves-souris, Reptiles et Amphibiens, qui ont abouti en 2015 et ont été publiées. Ces travaux ont été menés en concertation avec l’ensemble des parties-prenantes des Groupes Chiroptères et Herpétologique, qui regroupent de nombreux bénévoles et techniciens de diverses structures (associations, établissements publics, écologues, …). Autre exemple : la mise en ligne sur le site faunerhonealpes.org, d’une restitution cartographique des millions de données faune confiées à la LPO par de très nombreux observateurs, ainsi que toutes les monographies de l’atlas des Chauves-souris de Rhône-Alpes.