Mésange charbonnière

28 octobre 2008


Identifier la Mésange charbonnière

Mésange charbonnière
Mésange charbonnière

La Mésange charbonnière est facile à identifier avec sa tête noir brillant, ses joues blanches, son ventre jaune barré d’une bande centrale noire.

Description

Mésange charbonnière, Great Tit, Parus major - Corps allongé, tête arrondie.
- Ailes assez longues et légèrement pointues, gris-bleu, liserées de blanc avec une fine barre transversale blanche.
- Queue assez longue et légèrement échancrée, gris-bleu, bordée de blanc.
- Tête noir brillant, joues blanc pur bordé de noir.
- Menton et gorge noirs prolongés par une bande noire jusqu’au bas du ventre (plus large chez le mâle).
- Dessous jaune vif
- Tache jaunâtre sur la nuque.
- Dos et croupion vert-olive.
- Bec court noir et assez épais.
- Pattes gris bleuté assez courtes et fines.
- Oeil brun-noir.

Le mâle a une barre noire ventrale ("cravate") plus large que celle de la femelle.
Les juvéniles sont plus ternes, avec une raie ventrale presque inexistante.

Habitat

- Terrains dégagés parsemés d’arbres et forêts clairsemées (feuillues et mixtes surtout).
- Haies en bordure des prés, vergers, parcs, jardins, bosquets, forêts riveraines des cours d’eau.
- Aux abords des habitations (en hiver).

Comportement

- Diurne
- Peu grégaire, elle s’associe peu à d’autres Mésanges.
- Elle explore avec vivacité les branches et descend fréquemment à terre.

Alimentation
Elle se nourrit d’insectes, de graines oléagineuses et de fruits.
- Elle consomme des insectes, araignées et myriapodes, mais aussi des fruit, baies et graines
- Enhiver elle fréquent assidûment les mangeoires (graines de tournesol, graisse).

Migrations

- Elle est présente en France toute l’année.
- Les oiseaux français sont sédentaires, mais erratiques en hiver.
- Les Mésanges d’Europe centrale et de Russie occidentale hivernent en France.

Chant et cri

- C’est la Mésange dont le vocabulaire est le plus varié.
- Elle répète avec entrain des phrases rythmées de 2-3 notes claires "titidè-titidè....".
- Son timbre métallique plus grave que celui des autres mésanges et certains cris d’alarme "tsi tcherr tcherr" sont également caractéristiques.
- Elle émet un "zi touit" interrogatif, "tsibé, tsibé" ou "ti tou, ti tou".

Reproduction

- Elle construit un nid volumineux de mousse et d’herbes sèches, garni de laine et de crins, dans une cavité d’arbre ou de mur (< 6 m de haut), parfois dans une boîte à lettres.
- Une ou 2 pontes par an, de 7 à 11 oeufs, incubés par la femelle pendant 13 à 15 jours.
- Les jeunes nidicoles nourris par les deux parents quittent le nid à 15 - 23 jours.

Au jardin

- La Mésange charbonnière vient très facilement aux mangeoires, et vient même réclamer si la mangeoire est vide.
- Elle consomme du tournesol, de la graisse...
- Cet oiseau peu farouche est facile à observer sur un rebord de fenêtre, ...

Remarques

- La Mésange charbonnière peut difficilement être confondue.
- Présente dans toute la France toute l’année, elle se reproduit jusqu’à 1500 m d’altitude.

- Téléchargez la Fiche Technique Refuge LPO sur cette espèce sur le site internet de la LPO :
Connaître et protéger les mésanges. Pour connaître nos mésanges et tout savoir sur la façon de les protéger.


Mésange charbonnière
Mésange charbonnière
Mésange charbonnière