La LPO Auvergne-Rhône-Alpes est au regret de devoir interrompre
son programme de suivi des oiseaux migrateurs
ce printemps pour cause de coronavirus et de confinement.