04 37 61 05 06
/
/

Observatoire Oiseaux des jardins

Vous aimez prendre le temps d’observer les oiseaux depuis votre fenêtre et vous voulez aider les scientifiques à comprendre quand et pourquoi ils fréquentent les jardins ? Participez à l’Observatoire Oiseaux des jardins ! 

une femme observe et compte les oiseaux de son jardin assise à une table
Observation des oiseaux au jardin ©LPO France

Animé par la LPO, en collaboration avec le Muséum National d’Histoire Naturelle, l’Observatoire « Oiseaux des jardins » permet à chacun de pouvoir aider les scientifiques à comprendre quand et pourquoi les oiseaux visitent les jardins. Tout au long de l’année, transmettez vos observations sur le site Oiseaux des jardins .

Vous aussi rejoignez les plus de 30 000 observateurs inscrits et participez facilement à un programme scientifique ! 

Un rouge gorge de profil est posé sur un morceau de bois
Rouge gorge ©christian bouchardy
un chardonneret élégant est posé sur une branche
Chardonneret élégant ©christian bouchardy

Comment participer ?

Pas besoin d’être un expert, il suffit simplement d’avoir un peu de temps, d’aimer regarder ce qu’il se passe dans son jardin et de savoir compter. Facile !  

1/ Compter toute l’année 

Vous pouvez compter quand vous voulez, tous les jours, une fois par mois, ou même ponctuellement. L’Observatoire fonctionne tout au long de l’année ! Idéalement une fois par semaine, prenez 10 minutes pour observer et compter les oiseaux qui se posent dans votre jardin. Pour chaque espèce retenez le nombre maximal d’individus observés en même temps. Ensuite il suffit de saisir vos observations sur le site de l’observatoire.    

Pour votre première observation, une inscription est nécessaire. Il faudra alors enregistrer et décrire votre jardin. Si besoin consulter le Guide d’aide à l’inscription et à la saisie des données. 

2/ Participer aux deux opérations nationales : les derniers week-end de janvier et de mai. 

Chacun est invité pendant une heure à compter les oiseaux de son jardin ou d’un parc public.  Choisissez un jour d’observation, le samedi ou le dimanche et un créneau d’une heure. Comptez et notez durant une heure tous les oiseaux qui visitent le jardin. Transmettez les données sur le site de l’Observatoire des oiseaux des jardins : oiseauxdesjardins.fr. 

un mésange bleue est posée sur une branche et regarde le photographe

Pourquoi compter les oiseaux dans les jardins ?

1- Pour apprendre à les reconnaître ! Plus vous observerez les oiseaux et plus il vous sera facile de les identifier. Vous en saurez plus sur leurs habitudes et leurs comportements dans le jardin et à la mangeoire, si vous en possédez une ! 

2- Aider les scientifiques à comprendre quand et pourquoi les “oiseaux communs” visitent les jardins. Les migrateurs reviennent-ils plus tôt quand le printemps est précoce ? Comment les aménagements urbains agissent sur la capacité des oiseaux à vivre en ville ? Autant de questions qui auront des réponses grâce à vos contributions ! 

>> Vous devenez acteurs de la connaissance et de la protection de l’avifaune ! 

Apprendre à reconnaître les oiseaux !

Pour reconnaitre plus facilement les oiseaux, aidez-vous des fiches d’identification des espèces, des fiches confusions afin d’éviter les erreurs d’identification entre les espèces proches. Et si vous rencontrez un problème pour l’identification d’un oiseau, envoyez une photo à l’adresse de l’Observatoire (oiseauxdesjardins@lpo.fr) 

Pour vous aider lors de vos comptages, vous pouvez utiliser la Fiche de comptage de l’Observatoire des oiseaux des jardins.

Protocole

Il s’agit de compter les oiseaux qui utilisent le jardin, par exemple pour s’alimenter, se cacher, se nourrir, se reproduire… Comptez uniquement les oiseaux posés dans votre jardin et non ceux le survolant, ni ceux observés dans le jardin du voisin ! Quelques exceptions à cette règle pour les insectivores et les rapaces chassant au-dessus du jardin. Vous pouvez noter ces espèces si vous les observez en train de chasser sur votre lieu d’observation. 

Comment éviter les doubles comptages ? Il suffit de compter le nombre maximal simultané d’individus de chaque espèce observée durant le créneau horaire. Par exemple, pour une observation successive de 2 mésanges charbonnières, puis 4, puis 1, ne notez que 4 mésanges charbonnières et non 7 (2+4+1). Vous retiendrez le nombre maximal d’individus de chaque espèce observée durant le créneau horaire reporté. Il ne faut pas compter plusieurs fois le même individu s’il se déplace ou fait des aller-retours. Le créneau horaire permettra d’avoir une estimation de la pression d’observation.