04 37 61 05 06

Faune en détresse

Vous avez trouvé un animal et vous pensez qu’il a besoin de votre aide ? Pas de panique, suivez le guide !

Avant tout, nous vous rappelons que la plupart des espèces sont protégées. La détention d’un animal sauvage est interdite par la loi. Cette page est destinée à vous informer, mais il ne faut en aucun cas tenter de sauver l’animal vous-même.

Mésange à longue queue au sol

Les bons gestes

• Observer l’animal : est-il réellement en détresse ? Ses parents ne viennent-ils pas encore le nourrir ? 
• Capturer l’animal à l’aide de gants épais et/ou d’un linge. 
• Placer l’animal dans un carton adapté à sa taille. 
• Bien fermer le carton, pratiquer des petites ouvertures pour l’aération. Ainsi placé dans le noir, son stress est alors limité. 
• Placer une bouillotte dans le carton si l’animal semble très affaibli ou jeune. 
• Garder l’animal au calme et à température moyenne (20°C). 
• Contacter le Centre de Sauvegarde de votre secteur (voir la liste et les coordonnées en bas de page)

Dessin d'un jeune homme se préparant à emmené un martinet noir dans un centre de soins pour la faune sauvage dans une boîte en carton avec des trous

Les mauvais gestes

Dessin barré d'une personne caressant un poussin

• Garder l’animal contre soi, le caresser, lui parler : un animal sauvage n’est pas habitué au contact humain, cela le stresse donc beaucoup.
• Forcer l’animal à manger : cela n’est pas son souci premier, sachant que chaque contact le stresse ! De plus, l’alimentation que nous avons à portée de main n’est pas toujours adaptée.
• Mettre l’animal en contact avec un animal domestique : outre le stress engendré, vous exposez potentiellement votre animal à des maladies contagieuses.
• Imprégner l’animal : le garder en captivité pour le familiariser ou le domestiquer. Le but des centres de sauvegarde est de relâcher les animaux dans leur milieu naturel, avec leurs congénères, pour leur permettre de se reproduire et donc de protéger les effectifs de leurs espèces. Une fois imprégné, l’animal s’identifie à l’espèce humaine. Cela ne lui donne aucune chance de se reproduire, voire parfois de s’alimenter seul.

Retrouvez l’ensemble de ces conseils sur la fiche à télécharger ici

Le cas des oisillons ou des jeunes mammifères

Attention, les jeunes trouvés au sol ne sont pas nécessairement abandonnés par leurs parents ! Arrivés à un certain âge, il arrive par exemple que les oisillons se baladent en dehors du nid et découvrent le monde avant même d’apprendre à voler. Certains jeunes mammifères sont également laissés seuls, cachés dans les hautes herbes, le temps que les adultes aillent s’alimenter. Les parents continuent néanmoins de les élever et de les nourrir ; la meilleure aide à leur offrir est donc de les replacer en sécurité lorsque cela est nécessaire… et de les laisser aux bons soins de leurs parents ! 

Si vous avez trouvé un jeune oisillon, vous pouvez consulter nos fiches conseils ou visionner la vidéo suivante :

Dessin : une personne ramasse un oisillon près d'un arbre

Web-série LPO « Colocataires sauvages » 

Vidéo #4 – Jeunes animaux, quels réflexes adopter ?

Retrouvez l’ensemble des vidéos ici

En cas de fortes chaleurs

En cas de fortes chaleurs, il se peut que vous trouviez un oiseau adulte ou un oisillon déshydraté. Si tel est le cas, il est important de suivre les recommandations de la fiche conseil ci-contre au risque de leur causer une noyade sèche ou une hypothermie. Merci de votre vigilance.
 
Et pour les aider à faire face à ces fortes chaleurs et leur éviter une déshydratation, un geste simple suffit : installer à l’ombre, dans votre jardin ou sur votre balcon, un récipient peu profond (3-4 cm) rempli d’eau fraîche. Veillez à ce qu’il soit disposé dans un endroit dégagé où les oiseaux peuvent voir venir les éventuels prédateurs. Cela permettra aux oiseaux et aussi aux hérissons, aux écureuils et aux abeilles de se désaltérer en toute sécurité. Cette eau devra être renouvelée idéalement tous les matins aux heures fraîches afin d’éviter la propagation de maladies, la prolifération des moustiques et maintenue à un niveau constant.

Je dis Nature : Secourir un oiseau en détresse

Adrien Corsi, soigneur au centre de sauvegarde LPO en Auvergne vous partage ses conseils lors de la découverte d’un oiseau en détresse (contention, premiers gestes, transport,…) et vous présente les différentes missions bénévoles du Centre de Sauvegarde.

Vers quel Centre de Sauvegarde me tourner ?

Vous retrouverez ci-dessous la liste des centre de soins de la région, et pour chacun d’entre eux les départements couverts ainsi que les animaux pris en charge. 

Logo LPO

Centre de sauvegarde LPO
en Auvergne 

Départements : Allier, Cantal, Haute-Loire, Puy-de-Dôme

Animaux : oiseaux

2 rue de la grantière  
63000 Clermont Ferrant  
07 76 32 59 77

Panse-Bêtes

Départements : Allier, Cantal, Haute-Loire, Puy-de-Dôme

Animaux : petits mammifères, reptiles, autres

06 46 62 36 89 
pansebetes@gmail.com 

L’Hirondelle 

Départements : Rhône, Drôme, Ardèche, Loire

Tous types d’animaux sauvages

705 chemin du Napoly 
69490 Saint-Forgeux 
04 74 05 78 85 
contact@hirondelle.ovh  

Logo Le Tichodrome

Le Tichodrome

Département : Isère

Tous types d’animaux sauvages

215 chemin des carrières
38450 Le Gua 
04 57 13 69 47 / 06 25 20 27 69 
letichodrome38@gmail.com 

Refuge des écailles 

Département : Isère

Animaux : reptiles

38640 Claix 
alrde38@gmail.com

Centre Athéna 

Département : Ain

Tous types d’animaux sauvages

366 chemin du Montceau 
39570 L’Etoile 
03 84 24 66 05 

Le Tétras Libre 

Départements : Savoie, Haute-Savoie

Tous types d’animaux sauvages

73000 Montagnole 
07 83 80 05 46 
csfs.pays.de.savoie@gmail.com

ERMUS 

Département : Haute-Savoie

Petits mammifères

74570 Groisy 
04 50 68 42 10 / 07 81 08 42 50 
asso.ermus@gmail.com