Mulot rupestre

Publié le mardi 30 décembre 2008 -->


Mulot rupestre Apodemus rupicola

En France

  • Dans les Alpes, le mulot sylvestre occupe seul l’étage alpin, contrairement au mulot à collier. Les mulots de morphologie ’à collier’ d’altitude ont été élevés au rang d’espèce : Mulot rupestre Apodemus rupicola (Heinrich 1952) en Bavière.
  • Présent en Val d’Aoste (érablaie à 1300 m ), Valais (aulnaies de 1200 à 1900 m ) (Vogel et al 1991).
  • Le Mulot alpestre a été observé à des altitudes allant de 500 à 2100 mètres (Storch 1999, Spitzenberger 2002). On le trouve dans les zones boisées de montagne, notamment dans des endroits rocheux comportant des taches d’herbes.
  • Il était considéré jusqu’à récemment comme une sous-espèce du Mulot à collier. De récentes études génétiques et morphologiques ont confirmé le caractère distinct de cette espèce et donc l’élévation au rang d’espèces distincte.

Critères distinctifs

  • Collier délavé
  • Ventre légèrement gris
  • Longue queue
  • Absence de tubercule t9 à la deuxième molaire supérieure.
  • Avec une longue queue (120 % de Tête + Corps)

En Rhône-Alpes

Savoie
  • En Haute-Tarentaise dans un pierrier à Rhododendrons entre 2150 et 2450 m (Yoccoz 1992), présence possible de l’espèce ?

Bibliographie
FAYARD Armand (1984). Atlas des mammifères sauvages de France. Société Française pour l’Etude et la Protection des Mammifères (SFEPM). Paris. 299 p. ISBN 2-905216-00-X

GRILLO X. (coord.) (1997). Atlas des mammifères sauvages de Rhône-Alpes. Frapna, Lyon : 304 p.

Spitzenberger F. (2001). Die Saugetierfauna Osterreichs. Grüne Reihe des BMLFUW, Band 13, 895 pp.