La Musaraigne aquatique ({Neomys fodiens})

Publié le vendredi 28 décembre 2007 -->


La Musaraigne aquatique Neomys fodiens

La Musaraigne aquatique doit son nom au grec Neos (nouveau),mys(souris), fodiens (qui creuse). On l’appelle aussi Crossope aquatique.

Description de la Musaraigne aquatique

  • Corps robuste
  • Longueur : 12 à 16,5 cm, dont 5-7 cm pour la queue
  • Poids : 20 à 23 g
  • Tête allongée avec museau en forme de trompe
  • Dentition : 4 dents supérieures uniscupides (5 chez les Sorex et 3 chez les Crocidura)
  • Extrémités des dents rouges
  • Pelage épais et luisant, gris-noir à noir ardoisé dessus, blanc argenté dessous ou gris avec une limite nette
  • Souvent une petite tache blanche en arrière de l’oeil chez la Crossope aquatique
  • Oreilles à peine visibles
  • Pieds bordés de poils raides, blanc-argenté, servant de "palmes" pour nager
  • Longue queue velue avec une rangée de poils raides gris dessous qui facilite la nage

Confusion possible

  • Espèce très semblable, la Crossope de Miller, qui est légèrement plus petite (longueur totale : 10,5 à 15 cm ; queue de 4 à 6,5 cm ; poids de 14 à 16 g).

Particularités diverses et comportement de la Musaraigne aquatique

  • Mélanisme assez fréquent mais albinisme rare
  • Les trous auditifs sont obturables.
  • Mue du pelage au printemps et en automne
  • Les glandes des flancs sont très développées, bordées de poils blancs chez les mâles seulement
  • Sécrétion toxique des glandes sous-maxillaires déversée dans la salive, capable de tuer de petits mammifères.
  • Excellente nageuse, plonge très bien, flotte comme un bouchon.
  • Légèreté due à l’air retenu dans le pelage
  • Prend de l’élan pour plonger
  • Nage avec ses pattes et sa queue bordées de poils érectiles
  • Pelage très hydrofuge.

Habitat de la Musaraigne aquatique

  • Cette espèce s’observe généralement près de l’eau
  • Berges des eaux courantes et stagnantes, riches en végétation.
  • Rivières, rives des ruisseaux rapides, barrages, fossés, lacs et étangs.
  • Elle est abondante dans les cressonnières.
  • Parfois sur les côtes marines.
  • Observée jusqu’à 2 500 m dans les Alpes.
  • Signallée à 3 km de l’eau.
  • Elle fait parfois des incursions dans les prairies et les bois.
  • La Crossope de Miller est moins inféodée au milieu aquatique et se rencontre également dans les forêts, tourbières et prairies humides.
  • Elle se déplace le plus souvent parmi les racines, sous les tas de branchages, dans les galeries qu’elle creuse ou celles d’autres petits mammifères.

Répartition de la Musaraigne aquatique

Répartition en Europe de la Musaraigne aquatique

  • La Crossope aquatique occupe toute l’Europe centrale et septentrionale, l’Asie jusqu’à peu près la presqu’île de Sakhaline.
  • En France, on la trouve partout sauf en Corse, depuis le bord de la mer jusqu’à 2 000 m d’altitude dans les Alpes et les Pyrénées.

Plus sporadique, la Crossope de Miller habite les montagnes d’Europe occidentale, les forêts et les steppes d’Europe de l’Est. Elle est présente, en France, dans toutes les régions montagneuses (Ardennes, Vosges, Jura, Alpes. Massif central et Pyrénées) jusqu’à 2 000 m d’altitude et descend localement jusqu’à 190 m en Haute-Savoie.

Comment la trouver ?

  • Les indices de présence sont discrets, comme des provisions d’escargots, de batraciens ou de poissons partiellement consommés.
  • La Musaraigne aquatique emprunte des coulées dans la végétation épaisse.
  • Les restes de proies sont constituées de coquilles d’escargots, d’étuis de larves de Trichoptères
  • On trouve des amas de crottes près de l’entrée des terriers et dans les coulées.

Biologie de la Musaraigne aquatique

  • Elle construit un nid en boule de végétaux (mousses, herbes sèches et feuilles) dans un trou de la berge avec un accès sous l’eau.
  • Le réseau de galeries est creusé avec les pattes antérieures et le museau.

Régime alimentaire de la Musaraigne aquatique

  • Elle consomme surtout des insectes, des petits crustacés et des larves d’insectes aquatiques (crevettes d’eau douce notamment), des Coléoptères terrestres, des mollusques, des vers, des escargots, des limaces, parfois des alevins ou petits poissons, des batraciens et des micro-mammifères.
  • Les proies prises sous l’eau ou à terre.
  • En captivité, elle consomme chaque jour 50 % de son poids.
  • La Musaraigne aquatique fait des réserves de proies partiellement mangées.
  • La Crossope de Miller mange davantage de petits animaux terrestres.

Période d’activité

  • L’espèce est principalement crépusculaire et nocturne
  • Activité la plus réduite à l’aube, partiellement diurne
  • Active toute l’année.

Les sens

  • Olfaction et ouïe très fines.
  • Dans l’eau, elle détecte ses proies à l’aide de ses vibrisses mobiles et sensibles.

Densité de population de la Musaraigne aquatique

  • Densité très variable, inférieure à celle de Sorex araneus.
  • Exemple : 3,2/ha dans des cressonnières en Angleterre où elle se tient souvent en groupes.
  • Pic des populations en été.
  • Son domaine vital est d’environ 160 m de long.
  • L’espèce est solitaire, les domaines voisins se chevauchent à la périphérie.
  • En captivité, elle défend son nid.
  • A terre, 20-30 m2 ; 60-80 m2 de surface d’eau dans les ruisseaux en RFA.
  • Activités concentrées sur une petite bande de berges et dans l’eau voisine.
  • Distances de dispersion : 28-162 m.

Sociabilité de la Musaraigne aquatique

  • Elle est surtout solitaire mais tolère plus facilement ses congénères que les autres musaraignes à dents rouges
  • Souvent en petits groupes et volontiers sociable

Communications sonores

  • Elle émet des cris aigus, trilles.
  • Assez bruyante.

Reproduction de la Musaraigne aquatique

  • Accouplements d’avril à septembre (pic des naissances en mai-juin).
  • Maturité sexuelle la 2ème année (atteinte dès la première année chez certaines femelles).
  • Elle élève jusqu’à 3 portées par an (au moins 2 portées annuelles (oestrus post-partum)) comptant de 3-15 petits par portée (moyenne 6).
  • La gestation dure 14-21 jours (24 jours)
  • 10 tétines.
  • Longévité. 14-19 mois au maximum, moyenne : 2,5 ans.

Les jeunes de la Musaraigne aquatique

  • Beaucoup restent avec leur mère jusqu’à l’âge de 40 jours.
  • Sevrage à 27-28 jours
  • Les jeunes sont allaités pendant 1 mois et s’émancipent à 5-6 semaines.
  • Seule la femelle s’occupe des jeunes.
  • Mortalité juvénile élevée ; celle des adultes l’est aussi en saison de reproduction

Biométrie de la Musaraigne aquatique

Mensurations. Tête+Corps 63 à 96 mm
Queue 47 à 82 mm
P 16 à 20 mm
LCB 19-22 mm
Poids 8 à 23 g (nouveau-né 1 g)
Formule Dentaire 3/1,1/1,2/1,3/3 = 30 dents, dont l’extrémité est rouge comme chez les Sorex

Galerie de photos de la Musaraigne aquatique

Musaraigne aquatique, vue de dessus, pelage noir dessus
Musaraigne aquatique, vue de dessus,
pelage noir, museau en trompe
Main de la Musaraigne aquatique
Patte antérieure
Longue queue de la Musaraigne aquatique avec rangée de poils dessous
Longue queue de la Musaraigne aquatique avec rangée
de poils natatoires dessous
Détail du dessous de la queue de la Musaraigne aquatique
Détail du dessous de la queue de la Musaraigne
aquatique, rangée de poils blancs
Patte arrière de la Musaraigne aquatique avec des poils natatoires
Patte arrière de la Musaraigne aquatique
avec des poils pour nager
Gros plan de la queue de la Musaraigne aquatique
Bout de la queue de la Musaraigne aquatique
Poils de la patte Musaraigne aquatique servant à nager
Poils de la patte Musaraigne aquatique servant à nager