Crocidure des jardins

Publié le mardi 30 décembre 2008 -->


Crocidure des jardins Crocidura suaveolens

En France

  • Espèce plus petite que Crocidura russula.
  • Fourrure grise à brun roux, le ventre est grisâtre sans démarcation nette.
  • L’aire de répartition française de la Crocidure des jardins est discontinue et difficilement interprétable.
  • Sa répartition est mal connue en montagne.
  • Habitat très varié, terres cultivées, jardins, bois clairs, bords de plages et de dunes littorales, oliveraies, maquis, vignobles en terrasses...
  • Egalement capturée en bordure de ruisseaux, mares, étangs.



  • Monographie : R. Fons.
Répartition en France de la Crocidure des jardins, FAYARD 1984
Répartition en France de la Crocidure des jardins, FAYARD 1984

En Rhône-Alpes

  • Espèce très mal connue, aire morcelée, qui serait en voie de régresion (Heim de Balsac et De Beaufort 1966) (Spitz et Saint Girons 1969).
  • Espèce à affinité méridionale, sa limite passe par le sud du département du Rhône.
  • Il n’existe que très peu de données.
Ain Pas citée en Dombes (Fayard et al 1969), rare et occasionnelle, 4 données anciennes sur 7000 proies d’Effraies (Aulagnier et al 1980).
Ardèche Très peu de données, seulement :

  • à Aubenas (Penel et al 1984).
  • à Alissas (Vivarais) (Faugier et Issartel 1994).
Drôme
  • En basse vallée du Rhône.
  • Une seule donnée en Diois (Aulagnier et Brunet-Leconte 1982) parmi 134 Musaraignes musettes.
Isère Semble rare (Noblet 1983).

  • à Moirans (en Basse Isère) (Serra-Tosio 1972).
  • à Chantesse (Heim de Balsac et De Beaufort 1966).
  • Pas signalée en Oisans (PNE etCrave 1995).
  • A confirmer en Ile Crémieux (Brunet-Leconte 1993).
Loire Une seule donnée (Mein, in Ariagno et al 1981).

  • Pas trouvée dans 6000 proies d’Effraie (Aulagnier et al 1980).
Rhône Une seule donnée pour 17 000 crânes analysés (Ariagno) :
Extrême sud du département (Saint-Girons et Vesco 1974), versant méridional du Pilat.
Savoie Aucune citation (Martinot).
Haute-Savoie Aucune citation.

Trouvée dans les Hautes-Alpes, le Gapençais (Chorges), le Queyras (Abriès) (PNE et Crave 1995).

Répartition en Rhône-Alpes de la Crocidure des jardins, GRILLO 1997

Bibliographie
FAYARD Armand (1984). Atlas des mammifères sauvages de France. Société Française pour l’Etude et la Protection des Mammifères (SFEPM). Paris. 299 p. ISBN 2-905216-00-X

GRILLO X. (coord.) (1997). Atlas des mammifères sauvages de Rhône-Alpes. Frapna, Lyon : 304 p.