Campagnol des champs

Publié le mardi 30 décembre 2008 -->


Campagnol des champs Microtus arvalis

En France

  • Le Campagnol des champs Microtus arvalis est très proche de Microtus incertus, plus éloigné de Microtus agrestis.
  • C’est l’un des rongeurs les plus répandus.
  • Sa répartition est plutôt lacunaire en France, il est absent de la région au SE de Béziers, Nimes, Valence, Chambéry.
  • Présent dans presque tout le Massif Central.
  • Dans les Alpes, les préalpes boisées semblent être un hiatus entre l’aire de Microtus arvalis et celle de Microtus incertus.
  • Il est bien adapté (comme Crocidura russula) aux environnements transformés (terres régulièrement travaillées) donc espèce dominante dans les zones de grande culture.
  • Vit en pelouse mésophile (voire xérophile, causses, dunes) sans ligneux ou avec forêt claire, ou lande.
  • Absent des bois.
  • En concurrence avec d’autres espèces, Microtus arvalis se restreint aux parties strictement herbacées et sèches.
  • Il présente des cycles de pullulation importantes.



  • Monographie : F. Spitz.
Répartition en France du Campagnol des champs, FAYARD 1984
Répartition en France du Campagnol des champs, FAYARD 1984
Zone cerclée, Microtus incertus, le Campagnol alpestre

En Rhône-Alpes

  • Préciser la limite des aires de Microtus arvalis et celle de Microtus incertus dans le Nord des Alpes (Aravis par exemple).
  • Il diminue du nord au sud de la région.
  • Ligne de limite septentrionale en vallée du Rhône : Grenoble / Saint-Romans / La Roche-de-Glun (Heim de Balsac 1955, Heim de Balsac et De Beaufort 1966).
Ain
  • Espèce la plus abondante
  • Très commun en Dombes (Ariagno et Bussy 1971) dans tous les milieux ouverts
  • Aussi en formations boisées claires (Fayard et al 1979)
Ardèche
  • Bien répandu en Haut-Vivarais
  • Bassin du Doux (Penel et al 1984, Ladet 1994)
  • Haute-Ardèche (Burzet, Saint-Mélany, Mayres), à Baix, à Rompon (limite Vivarais / Basse Vallée du Rhône), plateau du Coiron (Faugier et al 1989).
Drôme
  • Présent en Drôme (Heim de Balsac et De Beaufort 1966)
  • Pas cité dans le Vercors (Ariagno et Delage 1970, Ariagno 1976)
  • Pas de capagnol des champs dans un secteur limitrophe à la Drôme et au Vaucluse (Saint-Girons et Vesco 1974)
Isère
  • Commun dans tout le département (Noblet 1984)
  • En Nord-Isère, présent partout (Brunet-Leconte 1993)
Loire
  • Dans tout le département (Aulanier et al 1983)
  • Plus rare dans le Forez (plus fermé que la Dombes) (Aulagnier et al 1980)
  • à l’écopole du Forez (Bonin 1996)
  • Fréquent au nord du Massif du Pilat, mais remplacé par le Campagnol agreste dans les landes à genêts du versant rhodanien du massif (Fayard 1975)
Rhône
  • Dans tout le département, plus abondant en plaine
  • Maximum dans le Val de Saône et l’Est Lyonnais (Ariagno et al 1981).
Savoie
  • Présent partout, de 230 m (Le-Bourget-le-Lac) à 2850 m (refuge du Carro, Maurienne) (Martinot)
  • Dans les Monts du Chat (La Bridoire 250 m)
  • En Rhône-Bourget (Chindrieux 280 m)
  • En Grésivaudan (Chignin 280 m, Albertville 340 m)
  • En Fier-Rumilly (Mognard 450 m)
  • En Bauges (Ecole 730 m) (Noblet)
  • Dans le Beaufortin (Beaufort-Roselend 1700 m)
  • En Tarentaise (Champagny 1450 m, Pralognan 2400 m)
  • En Maurienne (Argentière 360 m, Bonneval 2850 m)
Haute-Savoie
  • Haute Vallée du Giffre, 630 m à 2500 m
  • des prairies et cultures aux pelouses alpines (Desmet 1986, 1989, 1990)
  • Au col de la Balme 2270 m (Catzeflis 1980).
Répartition en Rhône-Alpes du Campagnol des champs, GRILLO 1997

Bibliographie
FAYARD Armand (1984). Atlas des mammifères sauvages de France. Société Française pour l’Etude et la Protection des Mammifères (SFEPM). Paris. 299 p. ISBN 2-905216-00-X

GRILLO X. (coord.) (1997). Atlas des mammifères sauvages de Rhône-Alpes. Frapna, Lyon : 304 p.