Régime alimentaire de l’Effraie à Sury-le-Comtal (42)


Publié le mardi 2 juin 2009, par Guillaume ALLEMAND


Voici les premiers résultats d’une analyse d’un lot de 115 pelotes de chouette d’Effraie dans la Loire (Sury-le-Comtal (42), récoltées par Jean-Pierre Brunel en 2008).

Chouette Effraie des clochers, Tyto alba, photo Wiki http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Schleiereule_fws.jpg Sur les 115 pelotes, 448 proies ont été déterminées représentant une moyenne de 3,89 proies par pelote.

 

Nom latin Nom français Nombre de proies Pourcentage
Microtus arvalis Campagnol des champs 312 69,65 %
Crocidura russula Crocidure musette 88 19,65 %
Apodemus sylvaticus Mulot sylvestre 16 3,57 %
Microtus agrestis Campagnol agreste 9 2,01 %
Microtus SP Campagnol des champs/agreste 6 1,34 %
Apodemus flavicollis Mulot à collier 4 0,89 %
Apodemus SP Mulot sylvestre/à collier 3 0,67 %
Crocidura SP Crocidure SP 3 0,67 %
Mus musculus Souris grise 3 0,67 %
Pitymys subterraneus Campagnol souterrain 1 0,22 %
Rattus norvegicus Surmulot 1 0,22 %
Sorex coronatus Musaraigne couronnée 1 0,22 %
Tettigonia viridissima Sauterelle verte 1 0,22 %
TOTAL 448 proies 100 %

L’essentiel (90%) du régime alimentaire de l’Effraie des clochers sur cette commune est partagé entre deux espèces : près de 70% de Campagnol des champs et près de 20% de Crocidure musette.


Le nombre de proie par pelote varie entre 1 et 9
(8 Crocidures musette dans une pelote, maximum de 7 Campagnol des champs et 2 Crocidure musette dans une pelote puis 3 Campagnol des champs, 5 Crocidure musette et 1 Surmulot dans une pelote).

Nombre de proies dans une pelote Nombre de pelotes Pourcentage
1 12 10,44 %
2 16 13,91 %
3 27 23,48%
4 22 19,13%
5 13 11,30%
6 13 11,30%
7 7 6,09%
8 3 2,61%
9 2 1,74%
TOTAL 115 pelotes 100 %

Guillaume ALLEMAND - 2009 - Analyse d’un lot de 115 pelotes de réjection d’Effraie des clochers. 01 Juin 2009.

.