Depuis plus de 3 ans, la LPO installe des écuroducs dans le cadre du contrat vert et bleu financé par Grenoble Alpes Métropole.

L’écuroduc est un système de cordage qui permet de pallier l’absence de jointure naturelle des branches d’arbres au-dessus de la route et qui permet à l’écureuil de traverser la route en sécurité. Nous avons des preuves très sporadiques qu’ils sont utilisés par les écureuils, mais nous mettons en place un protocole d’observation pour essayer de quantifier les passages.

En novembre 2021, ce protocole avait déjà été suivi. Cette année, les écuroducs concernés sont au nombre de 2.

Ecureuil posé sur une branche d'arbre
Écureuil roux – Pixabay

 Que faut-il faire ?

> Passer une heure au pied d’un écuroduc (un peu à distance quand même pour éviter de déranger les animaux qui voudraient passer)

> Entre le 1er et le 30 novembre

> Entre 7h et 18h (tant qu’il fait jour !)

 > Noter sur Naturalist (ou faune-isere.org) l’observation ou l’absence* d’observation d’écureuil (et son comportement : s’approche/traverse l’écuroduc). Noter dans le champ remarque « PROTOCOLE ECURODUC ».

*c’est très important de noter l’absence (effectif=0) pour signifier qu’il y a eu tentative d’observation.

>> Cette mission vous intéresse ? Vous pouvez vous inscrire sur ce fichier https://lite.framacalc.org/9qdr-ecuroduc_metropole

Les écuroducs sont localisés sur cette carte :  https://umap.openstreetmap.fr/fr/map/ecuroduc_protocole_818635#12/45.1609/5.7695

Vous pouvez y aller seul ou à plusieurs, une seule fois ou plusieurs fois. Idéalement il faudrait que les deux écuroducs soient visités tous les jours. Allez-y autant de fois que vous pouvez. Habillez-vous chaudement, prenez de quoi noter et une paire de jumelles. Faites très attention aux véhicules (portez un gilet jaune, ne stationnez pas sur la chaussée).

Pour toute question : anaelle.atamaniuk@lpo.fr – 07 67 73 10 67


Le compte rendu de l’étude de 2021 est disponible ici (merci à notre bénévole Laure Tron) :