Aider les oiseaux en hiver

Publié le vendredi 19 décembre 2014


L’hiver est une saison meurtrière pour les oiseaux, le manque de nourriture et d’eau rend leur résistance difficile à cette période.
Installer mangeoires et abreuvoirs, c’est aider les oiseaux et s’assurer d’un beau spectacle toute la journée ! Avec un peu de patience et d’observation, vous constaterez que notre environnement abrite bien plus d’espèces d’oiseaux que vous ne l’auriez pensé…

Pourquoi nourrir les oiseaux ?
Sur notre territoire, l’hiver est la saison la plus difficile pour les oiseaux, même s’ils craignent moins le froid que le manque de nourriture. Or, c’est souvent à cette époque que les aliments se font les plus rares. L’énergie qu’ils dépensent pour trouver leur nourriture (quand ils en trouvent !) est considérable, et elle n’est pas toujours compensée par leurs maigres repas.
Nous pouvons ainsi les aider en leur fournissant une nourriture d’appoint. Mais attention, une aide maladroite peut causer du tort aux oiseaux. Certaines règles sont à respecter, les voici.

À quelle période commencer le nourrissage ?
Le nourrissage commence au premier gel et s’étend jusqu’au dernier, généralement au mois de mars. Il est conseillé de réduire petit à petit les rations quand le temps se radoucit et que les oiseaux commencent à montrer des signes de territorialité.
Afin que leur comportement naturel soit respecté, il ne faut pas continuer à les nourrir au-delà de cette période sensible. Et une fois le nourrissage commencé, il ne faut surtout pas l’interrompre brutalement avant l’arrivée des beaux jours. Cela les obligerait à chercher une nouvelle source de nourriture et les rendrait encore plus vulnérables.

Que leur donner à manger ?
Vous pouvez donner aux oiseaux différents types de nourriture, en fonction des espèces qui peuplent votre jardin en hiver. Mais attention à bien mettre cette nourriture hors de portée des prédateurs, comme les chats. Choisissez de préférence un endroit découvert, afin que les oiseaux ne soient pas attaqués par surprise. Enfin, si vous habitez en zone urbaine et que vos mangeoires sont placées près de vitres, collez sur celles-ci de nombreuses silhouettes anti-collision pour éviter tout accident.
Régulièrement, veillez à bien nettoyer et désinfecter les mangeoires afin d’éviter la transmission de maladies par les fientes ou les restes d’aliments. Les lieux de nourrissage sont des zones de contact entre les oiseaux, ils favorisent la transmission de pathologies. Certaines affections peuvent provoquer en quelques heures la mort de dizaines d’oiseaux ! La présence d’oiseaux morts ou malades près d’un site d’alimentation doit inciter son propriétaire à cesser temporairement le nourrissage. Muni de gants, il faut alors désinfecter les mangeoires et ramasser les graines tombées au sol afin de les éliminer.
Si vous en avez la possibilité, installez plusieurs postes de nourrissage dans votre jardin. Cela évitera la sur-fréquentation des mangeoires et donc le risque de propagation de maladies.

Leur donner à manger… et à boire !
La graine de tournesol biologique est la meilleure pour les oiseaux granivores. Avoine, blé, maïs et cacahuètes non salées conviennent également pour les passereaux.
Quant aux oiseaux insectivores, ils se nourrissent de matières et corps gras tels que des pains de graisse. Vous pouvez également ajouter des morceaux de fruits très murs.

L’eau est également essentielle pour la survie des oiseaux ! Non seulement pour qu’ils puissent se désaltérer, mais aussi pour l’entretien de leur plumage.
L’eau peut être donnée légèrement tiède, à l’aide d’un récipient peu profond, pour éviter les baignades mortelles.
Dernière recommandation, attention à ne pas donner vos restes de repas aux oiseaux ! Ils sont souvent trop salés, trop sucrés ou trop cuits et non adaptés à leurs organismes.

Et pour en savoir plus, connectez-vous sur le site de l’Observatoire participatif Oiseaux des jardins du Muséum National d’Histoire Naturelle et de la Ligue pour la Protection des Oiseaux.

CONTACT PRESSE :
Marie-Paule de Thiersant
presidence.lpo.rhonealpes@gmail.com
06 77 05 72 64
http://rhone-alpes.lpo.fr/
http://www.oiseauxdesjardins.fr/


Document(s) joint(s)

PDF - 267.8 ko