Programme STOC-EPS - Bilan 2014

Publié le mercredi 17 juin 2015 -->


Contexte et objectifs

Le programme de Suivi Temporel des Oiseaux Communs par Echantillonnages Ponctuels Simples (STOC-EPS) existe en France depuis 1989 et fait appel à la contribution d’observateurs bénévoles. Ce suivi est coordonné à l’échelle nationale par le Centre de Recherche sur la Biologie des Populations d’Oiseaux. Son principal objectif est d’évaluer les tendances d’évolution des effectifs de différentes espèces communes nicheuses de France afin de mieux comprendre les relations entre les espèces et les milieux qu’elles fréquentent.

En Rhône-Alpes, le programme STOC-EPS a réellement débuté en 2001. La LPO Rhône-Alpes assure la coordination de ce programme à l’échelle de la région et apporte un complément salarié au réseau bénévole depuis 2008. Ce renfort a été mis en place dans le but d’améliorer la couverture spatiale de ce réseau de suivi jusqu’alors très inégale selon les départements.

Un des objectifs de l’année était l’analyse des données collectées précédemment.

PNG - 1 Mo

Moyens et résultats

L’analyse réalisée au cours de l’année 2014 met en évidence une vulnérabilité prononcée du cortège des espèces spécialistes des milieux agricoles. En effet, de nombreuses espèces voient leur abondance décliner entre 2001 et 2013 pendant que la richesse de ce cortège diminue spécifiquement dans les milieux agricoles.
Nous notons également des diminutions d’effectifs chez certaines espèces du cortège forestier.

Les espèces généralistes et spécialistes des milieux bâtis semblent quant à elles bénéficier d’une dynamique relativement positive qu’il serait bon de surveiller pour vérifier si cette tendance se confirme sur le long terme.

Perspectives

En 2015 le nombre de carrés salariés suivis dans le cadre du programme régional LPO 2014-2016 passera de 60 à 53. Il sera donc important de veiller à ce que la participation des bénévoles ne chute pas au cours des années à venir. Une partie des efforts devra donc porter sur la formation et l’incitation à la reprise de la responsabilité de carrés initialement suivis par des salariés. Il sera également primordial de promouvoir le programme STOC-EPS dans les années à venir en s’appuyant notamment sur les formations ornithologiques pour faire prendre conscience aux potentiels observateurs qui n’osent peut-être pas encore franchir le pas, qu’il n’est pas nécessaire d’être expert pour participer. Des connaissances de bases suffisent très souvent. Par ailleurs, la communication autour de l’intérêt scientifique que peut avoir un tel suivi doit être améliorée afin de constituer une source de motivation supplémentaire pour se joindre au programme dans le cas des nouveaux venus ou de continuer à participer pour les habitués.Notons enfin la mise en place d’un partenariat entre la LPO Rhône-Alpes et le MNHN au cours de 2015, dans le but de développer des outils statistiques qui permettront l’analyse combinée de données provenant de programmes de sciences citoyennes (données collectées sans dispositif d’échantillonnage précis) et de programmes de sciences participatives (données collectées dans le cadre d’un échantillonnage élaboré par des scientifiques et à destination des citoyens).

Pour en savoir plus