Suivi de la migration au Col de l’Escrinet : les belles journées arrivent !

Publié le vendredi 18 mars 2016 -->


L’actualité du suivi de la migration au col de l’Escrinet !

Des conditions météorologiques peu favorables pour observer le passage des Buses et des Milans royaux ont marqué ce début de suivi. Les giboulées de grésil et de neige laissent place, depuis une dizaine de jours, au mistral qui concentre le passage dans le col. Nous pouvons enfin quitter les gants et le bonnet pendant l’après-midi pour profiter de la migration.

Chez les passereaux, on notera les flux de Mésanges bleues (déjà plus de 4000 depuis le début du suivi et 948 le 14 mars) qui d’arbre en arbre effectuent leur migration rampante devant le spot. Les grands migrateurs débarquent : le premier Martinet à ventre blanc nous survole à quelques mètres au-dessus de nos jumelles et laisse deviner son envergure d’une cinquantaine de centimètres. Chez les rapaces aussi on observe les premiers Balbuzards pêcheur, Circaètes, Milans noirs ! Les meilleurs flux et la diversité sont pour bientôt.

Les premiers passages de pigeons ont ravi les ornithos qui ont milité contre la chasse sur le col. Des vols de plusieurs centaines d’individus se posent dans la hêtraie qui fait face au spot, sans coups de feu. Ils redécollent puis sont repoussés par le vent du Nord et finissent par franchir les crêtes protégées du vent par le relief de Suzon.

Vous pouvez nous rejoindre sur le site pour profiter des observations ! Si vous souhaitez rester plusieurs jours, des places sont disponibles dans le gîte mis à disposition par la LPO Rhône-Alpes (contact : 06.74.44.84.22).
L’association lance aussi un appel à dons puisqu’elle fait face à des difficultés pour financer le suivi.
Le week-end « Tête en l’air » est prévu le 2 et 3 avril. L’événement prévoit des animations auprès du public, en espérant que les oiseaux soient présents comme l’année passée.

L’équipe de l’Escrinet

JPEG - 1 Mo