Appel à dons pour le suivi des oiseaux migrateurs 2016

Publié le jeudi 4 février 2016 -->


APPEL URGENT POUR L’ESCRINET

Cette année, pour mettre en place le programme de suivi de la migration prénuptiale au Col de l’Escrinet, nous devons collecter rapidement 13 000 €. Sans votre aide et votre générosité, le comptage sera compromis. Suivre la migration est une opération qui nécessite le concours d’ornithologues compétents dans le domaine de la migration. Ces professionnels comptent les oiseaux, organisent l’étude, encadrent les bénévoles, les volontaires en service civique, accueillent et sensibilisent le public sur les sites.

Vos dons permettront de garantir la qualité des suivis. De plus, la présence de la LPO sur les sites de passage de migration à ces périodes cruciales est un excellent moyen de pression pour éviter le braconnage. Le cas échéant, ces dons permettront d’engager des contentieux.

Le suivi au col de l’Escrinet démarre le 10 février, nous comptons sur vous. Si vous souhaitez soutenir la LPO Rhône-Alpes dans étude et la protection des oiseaux migrateurs, n’hésitez pas à nous contacter :

LPO Coordination Rhône-Alpes
MRE - 32 rue Sainte-Hélène
69002 LYON
rhone-alpes@lpo.fr
04 72 77 19 84

Pour assurer le suivi de la migration au col de l’Escrinet cette année, grâce à vous, nous avons déjà récolté 5 500 €, sans compter un don exceptionnel de la fondation Franz Weber ! Merci pour votre soutien !

Rejoignez-nous, nous vous attendons nombreux pour admirer le ballet des oiseaux migrateurs :

  • En Ardèche, au col de l’Escrinet - du 10 février au 15 avril
  • En Haute-Savoie, au Défilé de l’Ecluse - du mois de juillet au mois de novembre, et au Hucel du 23 février au 10 mai.
    Les plans d’accès sont disponibles sur www.migraction.net.

PNG - 705.4 ko

Le suivi de la migration prénuptiale au col de l’Escrinet en 2015

JPEG - 43.7 ko

2015 est la quatorzième année de suivi consécutive au col de l’Escrinet, sur un terrain appartenant à la Fondation Franz Weber. Réalisés du 10 février au 14 avril (soit 64 jours), les comptages ont été assurés pendant 743 heures.

  • 342 040 individus d’oiseaux migrateurs de 67 espèces ont pu être dénombrés au cours du suivi.
  • 2015 a été marquée par un passage remarquable de milans royaux et noirs avec un record saisonnier pour les deux espèces, respectivement 500 et 3 589 individus.
  • Pour les autres espèces les chiffres restent dans les moyennes des dernières années. Seul le circaète présente de faibles effectifs : 59 individus. Il s’agit de l’effectif le plus faible recensé depuis 2008.
  • On notera une journée à plus de 1 000 rapaces migrateurs le 28 mars, suite à un blocage météorologique d’une semaine sur l’Espagne, accumulant les oiseaux au sud des Pyrénées.
  • L’année est également remarquable pour les pigeons ramiers et colombins puisque les records saisonniers ont été dépassés.
  • En ce qui concerne les passereaux, malgré un hiver relativement doux les effectifs restent dans les moyennes. Par exemple, 231 402 pinsons des arbres ont été comptés, ce qui classe l’année parmi les moyennes hautes du suivi. Un record saisonnier a été battu, celui de la grive draine (703 ind.).

Parallèlement au suivi, plus de 650 visiteurs ont pu être sensibilisés sur le site ainsi que 150 élèves lors de sorties. En outre, l’année a été marquée par un important relai médiatique de l’opération, élément indispensable pour contribuer à la protection des oiseaux migrateurs.

La LPO Coordination Rhône-Alpes tient à remercier les partenaires techniques et financiers, ainsi que les généreux donateurs sans qui la réalisation du suivi ne serait pas possible. La LPO remercie également l’ensemble des bénévoles ayant contribué au suivi à travers plus de 1 400 heures de bénévolat.

Une action militante de première importance pour la LPO en Rhône-Alpes

La migration offre un spectacle grandiose qui fait partie de notre culture et de notre patrimoine naturel.
Depuis plus de 50 ans, la LPO s’implique en Rhône-Alpes dans l’observation de la migration. Elle joue un rôle historique dans ce suivi. L’association est présente sur plusieurs sites majeurs (Col de l’Escrinet, Belvédère de Pierre-Aiguille, Hucel, Défilé de l’Ecluse, col de Barracuchet, les Conches, Andance…). La région Rhône-Alpes est en effet située sur une voie de migration essentielle pour toute l’Europe.

Pourquoi compter les oiseaux migrateurs ?

L’identification et le comptage des oiseaux migrateurs en des points de passage stratégiques demeurent une méthode indispensable et pertinente.
Elle permet d’étudier les variations d’effectifs dans les flux de migration ce qui renseigne sur l’état de santé des populations d’oiseaux migrateurs.
Elle permet de découvrir de nombreux aspects méconnus de la vie des oiseaux. Les données engrangées durant les nombreuses heures d’observation apportent des informations essentielles sur le phénomène de la migration.

En 2015, grâce à la présence de nos salariés, de nombreux bénévoles et l’engagement de jeunes en service civique, plusieurs centaines de milliers d’oiseaux ont été comptés sur les sites de migration en Rhône-Alpes.