Rouge-queue à front blanc

Publié le mardi 28 octobre 2008 -->


Identifier le Rouge-queue à front blanc

Rougequeue à front blanc, mâle adulte, photo France DUMAS© 2008
Rouge queue à front blanc, mâle adulte, photo France DUMAS

Le Rouge-queue à front blanc (Phoenicurus phoenicurus) est une espèce de passereaux de la famille des Muscicapidae. Cet oiseau élancé, droit, hoche souvent sa queue d’un roux marqué.

Description

  • Corps allongé.
  • Ailes assez longues, larges à la base et légèrement pointues, brun-noir.
  • Queue assez longue, carrée ou très légèrement arrondie, rousse avec une barre longitudinale brun foncé au centre.
  • Croupion roux.
  • Mâle gris-bleu dessus, front blanc, face, joues et gorge noires, poitrine et flancs rouge orangé vif, ventre blanc.
  • Femelle brun-gris pâle dessus, gorge blanchâtre, dessous crème teinté de roux sur les flancs.
  • Jeune brun moucheté de roussâtre dessus, et crème roussâtre barré de brun foncé dessous.
  • Bec assez long, droit et mince, noir.
  • Pattes noires, assez longues et fines.
  • Oeil brun foncé.
  • Longueur totale de 14 cm.
  • Envergure de 20.5 à 24 cm.
  • Poids de 10 à 20 g.
  • Le mâle a une poitrine orangée, un masque noir et un front blanc. A la fin de l’été, les couleurs de son plumage neuf (mue complète en juillet-août) sont estompées.
  • La parure de la femelle est plus discrète : dessus gris brun, un dessous fauve orangé ; sa queue, en revanche, est aussi marquée que chez le mâle.

Habitat

  • Le Rougequeue à front blanc est inféodé aux arbres.
  • Il se rencontre dans une grande variété de milieux boisés ou plantés d’arbres. Il affectionne les feuillus mais apprécie également les forêts de pins maritimes.
  • Le Rouge-queue à front blanc habite des terrains boisé clairsemés, entrecoupés de zones de végétation rase, avec de vieux arbres riches en cavités.
  • Forêts de feuillus claires, lisières de bosquets, haies, vergers, jardons et parcs.

Comportement

  • Oiseau diurne, solitaire

Alimentation

  • Il se nourrit généralement au sol, mais aussi sur les branches où il se perche volontiers.
  • Consomme principalement des insectes (Papillons, Chenilles, Coléoptères) et des araignées, mais aussi quelques fruits.
  • Depuis un poste de chasse élevé, il capture ses proies en plongeant, virevoltant un peu à la manière d’un Gobemouche.

Migrations

  • Migrateur, il est présent en France de mars à octobre.
  • Le Rougequeue à front blanc arrive dans les premiers jours d’avril (parfois fin mars) et cherche activement les emplacements favorables à sa reproduction.
  • Dans la deuxième quinzaine d’août, la migration postnuptiale démarre avec son apogée dans la deuxième semaine de septembre.
  • Le Rougequeue à front blanc hiverne ensuite de l’Afrique du Nord jusqu’en Afrique Tropicale.

Chant et cri

  • Le cri de contact du Rougequeue à front blanc est un huit ascendant rappelant, en plus accéléré, celui du Pouillot fitis avec des tittittit…nerveux.
  • Son chant est une phrase brève, mélodieuse et mélancolique.
  • Le début du chant est composé de notes sonores qui rapidement se terminent en un amalgame imprécis, "comme si l’oiseau avait oublié la suite…".

Reproduction

  • le Rougequeue à front blanc niche en cavité, il a donc besoin de vieux arbres ou de nichoirs artificiels pour sa reproduction ; il niche également dans les cavités des murs de construction.(On le surnomme "l’oiseau des maçons").
  • Il construit un nid d’herbes sèches et de mousse garni de plumes dans un trou d’arbre, de rocher ou de mur, le plus souvent à moins de 3 m du sol.
  • Deux pontes par an (première quinzaine de mai et fin juin), de 5 à 7 oeufs turquoise, incubés par la femelle pendant 12 à 14 jours.
  • Les juvéniles nidicoles s’envolent à 11 - 15 jours.
  • Durant les mois de juillet et août, le Rougequeue à front blanc s’éclipse pour effectuer sa mue.

Remarques

  • Il se reproduit dans toute la France, sauf dans les plaines méditerranéennes.
  • Présent jusqu’à 1000 m d’altitude (1500 m localement).
  • Le Rougequeue à front blanc est, comme toute les espèces du genre Phoenicurus, originaire d’Asie centrale, il occupe un vaste espace allant de l’ouest de l’Asie aux zones boréales, tempérées, méditerranéennes et steppiques de l’Europe. A l’ouest, le Rougequeue à front blanc est peu présent en Irlande et au Portugal.
  • La présence du Rougequeue à front blanc sur l’ensemble du territoire métropolitain est attesté depuis le XIXème siècle. Toutefois, il reste localisé en Bretagne et absent des zones basses méditerranéenne, de Corse et ponctuellement dans certains territoires de France (estuaire de la Loire, Centre…).
  • Il est absent de nos latitudes en période hivernale, toutefois des observations hivernales sont rapportées chaque année.
  • Nette régression de ses effectifs dans certaines régions ?

Rougequeue à front blanc, femelle, photo France DUMAS© 2008
Rouge queue à front blanc, femelle, photo France DUMAS
Rougequeue à front blanc, juvénile, photo France DUMAS© 2008
Rouge queue à front blanc, juvénile, photo France DUMAS
Rougequeue à front blanc, mâle, photo France DUMAS© 2008
Rouge queue à front blanc, mâle, photo France DUMAS