Pouillot fitis

Publié le mardi 28 octobre 2008 -->


Identifier le Pouillot fitis

Le Pouillot fitis (Phylloscopus trochilus) est un visiteur d’été en France.

Description

  • Corps élancé, tête aplatie.
  • Ailles assez longues et légèrement pointues, brun-olive, parfois écartés et refermées rapidement
  • Queue assez longue et carrée, brun-olive.
  • Dessus vert-olive.
  • Long sourcil jaune souligné de vert-olive.
  • Dessous jaune, moucheté de vert-olive sur les joues.
  • Milieu du ventre blanc.
  • Bec court, fin et pointu, brun avec la base nettement orange.
  • Pattes jaunes orangé, courtes et fines.
  • Oeil brun-noir.
  • Longueur totale de 10.5 à 11.5 cm.
  • Envergure de 18.5 cm.
  • Poids de 6.5 à 11 g.

Habitat

  • Terrains plats et humides, couverts de buissons, d’arbres bas et d’arbustes.
  • Forêts de Saules, Bouleaux, Aulnes en bordure des rivières et de lacs, tourbières boisées (Bouleaux, pin à crochets), lisières de forêts feuillues, haies broussailleuses, bosquets.

Comportement

  • Oiseau diurne, mais migre de nuit.
  • Sédentaire.
  • Très actif, mais se déplace calmement dans le feuillage et reste immobile par moments.
  • Vole quelquefois sur place dans les feuilles.

Alimentation

  • Il se nourrit surtout de petits insectes et araignées dans le feuillage, et parfois de baies et fruits.

Migrations

  • Oiseau migrateur, il est présent en France de fin mars à octobre.
  • Quelques rares oiseaux s’attardent jusqu’en novembre, voire décembre, mais n’hiverne pas en France.
  • Retour dès la mi mars, culmine début avril.

Chant et cri

  • Le chant est une cascade descendante de notes flûtées par paliers "fit-fit-fit sisisisisi yitoïtoïtoïtoï teuytoi".
  • Il rappelle le chant du Pinson des arbres, mais en moins vigoureux et plus liquide, plus doux, moins tonitruant et descendant.
  • Caché dans le feuillage, c’est par son chant qu’on le localise et qu’on le distingue aisément des autres Pouillots.

Reproduction

  • Nid en forme de dôme ovoïde à entrée latérale, en herbes sèches, mousse et feuilles, garni de plumes.
  • Nid construit au sol ou très bas dans la végétation dense, parmi les feuilles, au pied d’un buisson.
  • Une ou 2 pontes par an (d’avril à mai), de 6 à 7 oeufs, incubés par la femelle durant 13 jours.
    Juvéniles nidicoles quittant le nid à 13 - 16 jours.

Remarques

  • Il se reproduit au nord d’une ligne reliant la Savoie, la Corrèze et la Vendée. Sa limite de distribution passe donc par Rhône-Alpes : espèce particulièrement intéressante à signaler en Drôme, Ardèche... et partout au Sud.