Pic épeiche

Publié le mardi 28 octobre 2008 -->


Identifier le Pic épeiche

Le Pic épeiche (Dendrocopos major) est un pic très répandu en Europe et dans le nord de l’Asie.

Portrait de Pic épeiche mâle, photo France DUMAS © 2008
Pic épeiche mâle, photo France DUMAS

Description

  • Corps un peu allongé
  • Ailes assez courtes, larges à la base et arrondies.
  • Queue assez longue et pointue (lui servant d’appui pour grimper).
  • Mâle : Calotte noire, tache rouge vif à la nuque, côtés de la tête blancs avec un trait noir partant du bec, entourant la joue et formant une tache de chaque côté de la poitrine. (dessin noir en forme de X).
  • Dessus noir avec une petite tache blanche de chaque côté de la nuque, et une autre large et ovale à l’épaule.
  • Ailes noires barrées de blanc à l’arrière.
  • Dessous blanchâtre, bas du ventre rouge vif.
  • Femelle semblable au mâle mais sans rouge à la nuque.qui est noire.
  • Le jeune a une large calotte rouge et le bas-ventre plus clair et rosé.
  • Bec long, droit, épais et pointu, gris ardoisé.
  • Pattes courtes, gris bleuâtre.
  • Oeil rouge foncé.
  • Longueur totale de 22 à 23 cm.
  • Envergure de 34 à 69 cm.
  • Poids de 70 à 100 g.

- Le Pic épeiche ressemble aux autres Pics noirs tachetés de blanc (Pic épeichette, Pic mar, Pic à dos blanc, etc.), mais s’en distingue par le dos bien plus sombre, le bas-ventre rouge vif et, pour ce qui concerne le mâle, une tache rouge sur la nuque.

  • Seules deux bandes blanches bien visibles de chaque côté du dos sont présentes.

Habitat

  • Le Pic épeiche vit dans tous types de boisements (feuillus, conifères ou mixtes)assez vastes avec de grands arbres.
  • Surtout forêts et bosquets, mais aussi grandes haies, bocages vergers, parcs (jusqu’en ville), parfois jardins avec de vieux arbres.
  • Plus rarement sur arbres isolés.
  • Préférentiellement dans les boisements âgés. .

Comportement

  • Oiseau diurne, solitaire.
  • Il grimpe le long des troncs et des branches où il cherche sa nourriture.
  • Il se pose rarement à terre.
  • Le Pic épeiche tambourine sur les troncs
  • Il creuse de nombreux trous dans les arbres, ce qui fournit des cavités aux nicheurs cavernicoles (Sittelle, Mésanges...).
  • Pour se maintenir à la verticale des branches qu’il parcourt, il utilise des plumes spéciales de sa queue, qui sont rigidifiées, comme support.

Alimentation

  • Le pic épeiche se nourrit principalement d’insectes et larves vivant dans le bois (sous l’écorce), de graines ligneuses de conifères et de baies (en hiver surtout).
  • Il vient parfois aux mangeoires.
  • Il peut consommer des oeufs et des oisillons pris au nid. Avec son bec, il lui arrive de transpercer le nichoir des Mésanges pour en ramener les oisillons comme nourriture pour sa propre couvée.

Migrations

  • Oiseau présent partout en France, toute l’année, sédentaire.
  • Quelques oiseaux d’Europe du Nord hivernent en France.

Chant et cri

  • Il tambourine en frappant de son bec un branche morte ou creuse, ce son pouvant retentir très loin dans les bois.
  • Son cri bref au timbre caractéristique "piac" ou "kiek" est aussi très fréquemment entendu. Il émet une sorte de rire kia kia kia kia.

Reproduction

  • Il creuse une cavité (3 à 5 m du sol) et y pond une fois par an (avril à juin), 4 à 7 oeufs, incubés surtout par la femelle, durant 10 à 13 jours.
  • Diamètre du trou d’entrée de 5 - 6 cm (plus grand que celui du Pic épeichette).
  • Les jeunes nidicoles s’envolent à 18 -24 jours.

Remarques

  • En France, il est abondant partout, et présent jusqu’à la limite supérieure des forêts.

Photos de Pic épeiche

Pic épeiche Femelle, photo France DUMAS © 2008
Pic épeiche Femelle, photo France DUMAS
Pic épeiche Mâle, photo France DUMAS © 2008
Pic épeiche Mâle, photo France DUMAS
Pic épeiche, béquée, photo France DUMAS © 2008
Pic épeiche (béquée), juvénile, photo France DUMAS