Mésange huppée

Publié le mardi 28 octobre 2008 -->


Identifier la Mésange huppée

Mésange huppée (Parus cristatus) à la mangeoire

La Mésange huppée (Lophophanes cristatus, anciennement Parus cristatus) est un passereau de la famille des Paridés.

Description

  • Corps fin, touffes de plumes érectiles en courte huppe effilée en arrière de la tête
  • Ailes assez courtes et arrondies
  • Queue assez courte, fine et un peu échancrée
  • Dessus de la tête et huppe noirs tachetés de blanc.
  • Joue blanche finement bordée de noir
  • Fin trait noir partant de l’oeil ver l’arrière et formant une virgule sur la joue.
  • Tache noire au menton et à la gorge.
  • Dessous blanchâtre teinté de brun roussâtre aux flancs
  • Nuque, dessus, ales et queue brun-gris
  • Bec noir, court et assez épais
  • Pattes gris bleuté assez courtes et fines
  • Oeil brun rougeâtre.
  • Longueur totale 11 à 12 cm.
  • Envergure de 20 cm.
  • Poids de 10 à 12 g.
Mésange huppée (Parus cristatus = Lophophanes cristatus) Mésange huppée (Parus cristatus)

Huppe noire très prononcée sur la tête, bandeau oculaire noir en forme de croissant, bavette et collier noirs, corps brun roux dessus et blanc crème dessous.

Habitat

  • Forêts de conifères (épicéas, sapins et pins), mais aussi bosquets de conifères dans les bois de feuillus
  • Localement dans des forêts de Hêtres.

Comportement

  • Diurne
  • Grégaire en hiver, associée à d’autres petits groupes de Mésanges et des Roitelets.
  • Se déplace agilement dans les rameaux, escalade les troncs de façon acrobatique dans le couvert des branches.,

Alimentation

  • Elle consomme surtout des petits insectes et leurs larves, mais aussi des gaines de conifères, de hêtre et des baies de Genévrier en hiver.

Migrations

  • Elle est présente en France toute l’année dans les conifères.
  • Sédentaire, mais devient erratique en hiver.
  • Des mouvements de transhumance sont observés dans les Alpes.

Chant et cri

  • Les cris les plus caractéristiques sont constitués de roulades prononcées alternant avec de petits cris aigus  : "tsi tsi rrrru...". ou un "huhuhuhuhu" (sorte de rire) précédé par un "zit" aigu.
  • Le chant, peu fréquent et sans éclat, comporte également ce motif.

Reproduction

  • Durant la période des amours au printemps, le mâle redresse sa huppe et chante en inclinant sa tête.
  • Nid de mousse et de quelques herbes sèches, lichens et fragments de bois, garni de crins, construit dans une cavité d’arbre que la femelle agrandit parfois (souvent un ancien trou de pic). ou creuse dans le bois pourri.
  • Niche dans un arbre malade ou mort, ou un ancien gîte d’écureuil.
  • Une ou 2 pontes par an (Une première couvée en avril puis une deuxième en juin), de 5 à 7 oeufs, incubés par la femelle durant 17 à 22 jours.
  • les jeunes nidicoles quittent le nid à 17 - 22 jours.

Remarques

  • Présente presque partout en Europe, sauf en Angleterre, Irlande, Italie et extrême Nord. - Elle vit essentiellement dans les forêts de conifères, parfois les parcs et les jardins.
Portrait de Mésange huppée  Parus cristatus.

Portrait de Mésange huppée  Parus cristatus, photo Yves Beauvallet, CORA.