Mésange à longue queue

Publié le mardi 28 octobre 2008 -->


Identifier la Mésange à longue-queue

Le Mésange à longue-queue, comme son nom l’indique, possède une queue plus longue que le corps, qui la fait presque ressembler à une boule au bout d’un bâton ! Le corps est très rondelet, la tête blanche avec un sourcil noir.

Mésange à longue queue, photo France DUMAS© 2008
Mésange à longue queue, photo France DUMAS

Description

Mésange à longue-queue, Long-tailed Tit, Aegithalos caudatus
  • Corps menu et rondelet, petite tête ronde
  • Ailes assez courtes et arrondies, brun-noir et liserées de blanc.
  • Queue très longue, fine et arrondie, noire bordée de blanc.
  • Tête blanche avec un large trait noir de l’oeil jusqu’au dos noir de part et d’autre de la nuque.
  • Croupion rose.
  • Gorge et dessous blanc.
  • Flancs et bas de ventre teintés de rose, épaules rose roussâtre.
  • Bec noir très court et fin.
  • Pattes brun-noir, courtes et fines.
  • Oeil noir entouré d’un anneau de peau jaune orangé ou rouge.
  • Le mâle et la femelle sont similaires.
  • Les juvéniles ont les joues et la nuque brun-noir. Noir dessus, blanc dessous, côtés de la tête noirs, gorge et calotte blanche.
  • Longueur totale de 13 à 14.5 cm (queue de 8 à 9 cm)
  • Envergure de 17 à 18 cm.
  • Poids de 6 à 10 g.

Habitat

  • Arbres et buissons à proximité de terrains dégagés
  • Bosquets, lisières forestières, larges haies, vergers, zones couvertes de bissons.

Comportement

  • Diurne
  • Grégaire, elle vit en petits groupes de plusieurs familles (10 - 30 individus), en se faufilant entre les rameaux à la recherche de nourriture au bout des branches, en gardant le contact avec les autres individus par des cris fins incessants "zi-zi" ou des "tsèrrr" roulés caractéristiques.
  • Très active, vole d’arbre en arbre, se suspend avec agilité aux rameaux en position acrobatique, descend rarement à terre.

Alimentation

  • Consomme surtout des petits insectes (pucerons) et araignées
  • Elle fréquente régulièrement les arbres et arbustes de nos jardins.
  • En hiver, elle vient aux tables de nourrissage quand les insectes se font rares.

Migrations

  • Présents en France toute l’année, les oiseaux français sont sédentaires mais rejoints par ceux du nord de l’Europe.

Chant et cri

  • Des petits cris fins et incessants maintiennent le contact avec les autres membres du groupe.
  • Les "ti-ti-ti" fins et aigus suivis de "tsrr-tsrr-tsrr" roulés sont les plus caractéristiques.
  • Son chant ne correspond qu’à un enchaînement de cris divers.

Reproduction

  • La Mésange à longue-queue niche d’avril à juin
  • Nid remarquable ovale avec une entrée ronde, de mousse et lichens, crins et toiles d’araignées, couvert de lichens et largement garni de centaines de plumes (2 à 3 semaines de construction).
  • Nid posé de 2 à 6 m du sol (buisson épineux, fourche d’arbre ou contre le tronc).
  • Une ponte par an, de 8 à 10 oeufs, incubés surtout par la femelle durant 12 à 14 jours.
  • Les juvéniles nidicoles, nourris 15 jours par les deux parents, quittent le nid à 15 jours.

Remarques

  • La Mésange à longue-queue est difficile à confondre. (Les juvéniles peuvent éventuellement être confondus avec des Mésanges noires).
  • Présente jusqu’à 1000 m d’altitude, dans toute la France.

Nid de Mésange à longue queue
Nid de Mésange à longue queue
Mésange à longue queue, photo France DUMAS© 2008
Mésange à longue queue, photo France DUMAS
Mésange à longue queue juvénile, photo France DUMAS© 2008
Mésange à longue queue juvénile, photo France DUMAS
Mésange à longue queue, photo Georges Olioso
Mésange à longue queue, photo Georges Olioso