Lézard des murailles

Publié le mardi 28 octobre 2008 -->


Identifier le Lézard des murailles

Ce Lézard a une forme élancée, l’espèce est extrêmement variable (écaillure différentes, coloration variant du brun, gris ou même verdâtre).

Lézard des murailles, photo Rémi RUFER © 2008

Description

Lézard des murailles (Podarcis muralis)
  • Corps légèrement aplati
  • Pattes fines
  • Longue queue effilée
  • Le dos est clair, gris ou brun, parfois verdâtre, uni ou ponctué de taches brun noir.
  • Flancs brun foncés marqués de taches crème et ornés de petites taches bleues
  • Ventre blanchâtre, jaunâtre ou rouge, uni ou moucheté de noir.
  • La gorge crème est finement ponctuée de noir de blanc.
  • Tête allongée et aplatie, au museau pointu
  • Longueur totale de 12 à 17 cm
  • On ne peut pas déterminer son sexe tant qu’il n’a pas atteint la maturité.

Habitat

  • Milieux pierreux secs et ensoleillés, pauvres en végétation.
  • Vieux murs, tas de pierres, rochers, carrières, terrils, éboulis rocheux, rocailles, carrières
  • Il apprécie spécialement les talus de voies verrées où les quais peu fréquentés.
  • Ce lézard est beaucoup plus urbain que les autres espèces, souvent près de l’homme.
  • Jusqu’au coeur des villes.

Comportement

  • Diurne, s’expose au soleil.
  • Très vif et peu craintif
  • Grimpe et nage bien.
  • En cas de danger, se cache dans un trou et ressort la tête pour inspecter.
  • La queue de ce lézard casse facilement lui permettant ainsi d’échapper à des prédateurs. Une queue de remplacement repousse progressivement mais est dépourvue d’écailles, uniformément gris sombre. Parfois elle peut repousser double.

Alimentation

  • Il se nourrit d’insectes (mouches, coléoptères, sauterelles, papillons, orthoptères), d’araignées, de vers de terre, de criquets, de grillons, de teignes…
  • Mange aussi des petits escargots, des cloportes et des chenilles.

En hiver

  • On peut observer le Lézard des murailles toute l’année dans le sud.
  • Il hiverne d’octobre à mars dans les fentes de murs et de rochers
  • Il peut sortir en plein hiver en cas de redoux.

Reproduction

  • Ovipare
  • L’accouplement a lieu au printemps (avril à juin), suivi de la ponte (2 par an en mai et juillet) de 3 à 9 oeufs
  • .Incubation de 4 à 11 semaines.

Remarques

  • On le rencontre dans toute l’Europe du Sud, en France il est présent jusqu’en Alsace, Bretagne et Nord-Pas-de-Calais.
  • C’est le Lézard le plus commun de France.
  • Il est parfois détruit par les chats.