Lapin de garenne

Publié le mardi 28 octobre 2008 -->


Identifier le Lapin de garenne

Le Lapin européen, (Oryctolagus cuniculus), est un lapin bien connu sous sa forme domestique. On distingue

  • Le « Lapin de garenne », quand il est sauvage.
  • Le Lapin domestique, quand il est issu d’élevages, avec de nombreuses races et variétés.

Description

Lapin européen, (Oryctolagus cuniculus)
  • Corps rondelet
  • Oreilles assez longues (6 à 7.5 cm) entièrement grises
  • Pattes postérieures longues
  • Queue touffue très courte brune dessus, blanche dessous
  • Pelage doux, gris jaunâtre dessus ou fauve (camouflage contre les prédateurs), tache rousse sur la nuque,
  • Le Lapin de garenne mesure de 38 à 53 cm (longueur tête et corps)
  • Son poids varie de 700 g à 2 kg.
  • Les mâles ont une tête, plus large et moins fine que celle des femelles.

Le lapin présente une silhouette comparable à celle du Lièvre mais s’en différencie par plusieurs caractéristiques :

  • des oreilles plus courtes que la tête ;
  • un iris brun sombre ;

Habitat

  • Lieux secs et sablonneux
  • Zones côtières, terrains incultes,landes, friches, garrigues, évite les massifs boisés.

Comportement

  • A l’état sauvage, il vit en couple si la densité est faible et en groupe (jusqu’à 20 sujets adultes) quand elle est plus importante.
  • Il creuse des terriers (en talus secs) et préfère les régions plutôt sèches et au sol meuble, dans les formations végétales de type lande ou garrigue ou même parfois dans les parcs urbains.
  • Il est présent jusqu’à 1000 mètres d’altitude environ.

Comportement

  • Le lapin est un animal nocturne et crépusculaire, en partie diurne.
  • La communication entre lapins passe principalement par les odeurs, qui permettent d’identifier le sexe et l’âge, mais aussi le statut social.
  • Il prévient ses congénères du danger en tapant de la patte arrière, ce qui provoque un bruit sec, net et bien audible à grande distance.
  • Les incisives du lapin poussent sans arrêt, il doit constamment « user » ses dents afin d’éviter qu’elles ne deviennent trop longues.
  • Actif toute l’année
  • Il creuse des terriers avec de nombreuses entrées dans un talus.
  • Court vite (38 km/h) en zigzag

Alimentation
Le lapin est exclusivement herbivore et consomme des plantes herbacées, tiges et écorces d’arbrisseaux (en hiver), racines, graines et bulbes, plantes cultivées (céréales ou choux), graminées, jeunes pousses.

  • Un adulte consomme de 200 à 500 grammes de plantes par jour.
  • Il est caecotrophe, c’est-à-dire qu’il mange ses propres crottes molles dès leur sortie de l’anus (ce qui a pu le faire passer à tort pour un ruminant) pour les redigérer (vitamine B1).

Hibernation

  • Le Lapin est actif toute l’année

Cri

  • Le lapin est presque muet ; on dit que le lapin clapit. Ce petit cri ressemble à un gémissement aigu.

Reproduction

  • Le lapin est très prolifique. Le mâle s’appelle un « bouquin » et la femelle la « hase » comme chez le lièvre. Il nichent dans un terrier appelé aussi « raboullière ».
  • Les accouplements sont possibles toute l’année, mais la plupart des mises-bas a lieu de février à août.
  • Les femelles atteignent la maturité sexuelle dès 3,5 mois, contre 4 mois pour les mâles.
  • Une lapine a en moyenne 3 à 5 portées par an, chacune comptant de 3 à 12 lapereaux
  • La gestation dure 28 à 33 jours. ; l’intervalle minimal entre deux portées est de 30 jours.
  • Les lapereaux naissent nus et les oreilles et yeux fermés ; ils n’ouvrent pas les yeux avant 10 ou 12 jours. La mère les allaite une fois par jour pendant trois à quatre semaines. Durant cette période, les jeunes prennent rapidement du poids : ils passent de 35 à 45 gr à la naissance à 80 % du poids adulte à 3 mois. Durant ce temps, ils restent dans la rabouillère creusée par leur mère pour mettre bas. Cette dernière ne reste pas auprès d’eux pour les réchauffer et leur témoigne peu de soins. En revanche, elle défend agressivement son territoire contre des jeunes étrangers, alors que les mâles protègent tous les lapereaux, quel que soit leur lien de parenté avec eux.

Remarques

  • Le Lapin a de nombreux prédateurs : renards, fouines, belettes, chats forestiers, chiens, rapaces (hiboux, chouettes, aigles), etc.
  • Il souffre de la Myxomatose (maladie introduite en 1950), de la fièvre hémorragique RHD.
  • Le trafic routier et la chasse (3.2 millions tués par an , quatrième gibier chassé !) sont également des causes de mortalité importantes.