Fauvette à tête noire

Publié le mardi 28 octobre 2008 -->


Identifier la Fauvette à tête noire

La Fauvette à tête noire (Sylvia atricapilla) est un passereau de la famille des Sylviidés.

Fauvette à tête noire, photo France DUMAS© 2008
Fauvette à tête noire, photo France DUMAS

Description

Fauvette à tête noire (Sylvia atricapilla)
  • Corps élancé,tête aplatie.
  • Ailes assez longues et légèrement pointues (souvent tombantes), gris noir.
  • Queue assez longue, étroite et carrée au bout, gris noir.
  • Joues, nuque et poitrine gris pâle
  • Dessus brun gris, ventre blanc
  • Bec fin,court et pointu, gris à pointe noire.
  • Pattes gris plomb, courtes et fines.
  • Oeil brun foncé.
  • Mâle adulte à calotte noir brillant
  • Femelle adulte à calotte brun roux et plus brune.
  • Longueur totale de 13.5 à 14.5 cm
  • Envergure de 23 cm
  • Poids de 15 à 25 g

Habitat

  • Terrains frais et ombragés couverts de grands arbres, de buissons denses et d’arbustes.
  • Clairières,lisières et sous-bois de forêts feuillus ou mixtes.
  • Forêts riveraines des cours d’eau.
  • Parcs et jardins.

Comportement

  • Diurne, mais elle migre de nuit.
  • Solitaire, elle vit cachée sous le feuillage des buissons, se montre peu à découvert.

Alimentation

  • Elle consomme principalement des insectes et leurs larves, araignées, et de nombreux fruits et baies.
  • Très frugivore, elle affectionne les lianes (Gui, Lierre, Chèvrefeuille...) et les haies dont elle consomme les baies.

Migrations

  • Elle est présente en France toute l’année.
  • Les Fauvettes à tête noire du Nord de la France migrent en Espagne et en Afrique du Nord.
  • Celles du Sud sont sédentaires et hivernent en France avec quelques oiseaux d’Europe centrale.
  • On remarque désormais la Fauvette à tête noire en hiver dans l’Ouest de la France (Haute-Normandie), où elle partage avec Mésanges et autres Rouges-gorges la nourriture des mangeoires. Elle semble avoir modifié ses habitudes migratoires.

Chant et cri

  • Son chant est très mélodieux en deux parties, un babil rapide et varié (parfois simplement "chuchoté" donc peu audible), précède une phrase finale éclatante.
  • Se distingue du chant de la Fauvette des jardins par son timbre clair plus flûté, son rythme moins soutenu, et surtout son final "forte", qui tend à devenir prépondérant avec l’avancement de la saison de reproduction.
  • Ses cris secs sont des "tac-tac" ou "tèk-tèk" ressemblant au bruit de deux pierres qu’on entrechoque.

Reproduction

  • Nid formé de tiges et de brindilles, mousse et végétaux, garni d’herbes et de crins, fixé sur un buisson (50 cm à 3 m du sol).
  • Une à deux pontes par an de 5 oeufs incubés par le couple 12 à 15 jours.
  • Les jeunes nidicoles quittent e nid à 10 - 11 jours.

Remarques

  • Elle se reproduit partout en France jusqu’à 2200 m d’altitude, hiverne surtout dans le Sud et l’Ouest.

Fauvette à tête noire, mâle adulte, photo France DUMAS© 2008
Fauvette à tête noire (mâle adulte), photo France DUMAS
Fauvette à tête noire, femelle, photo France DUMAS© 2008
Fauvette à tête noire, femelle adulte, photo France DUMAS
Fauvette à tête noire, jeune mâle, photo France DUMAS© 2008
Fauvette à tête noire, jeune mâle, photo France DUMAS
Fauvette à tête noire ♂, photo CORA
Fauvette à tête noire ♂
Fauvette à tête noire ♀, photo CORA
Fauvette à tête noire ♀
Fauvette à tête noire ♂, photo CORA
Fauvette à tête noire ♂
Fauvette à tête noire immature, photo Yves Beauvallet
Fauvette à tête noire immature