Étourneau sansonnet

Publié le mardi 28 octobre 2008 -->


Identifier l’Etourneau sansonnet

Description

Vu de loin, l’Etourneau sansonnet semble noir, mais vu de plus près il présente des reflets métalliques vert-pourpre brillants, son plumage est couvert de taches blanches. Il est un peu plus petit que le Merle noir.
Mâle et femelle sont similaires.
Les juvéniles sont brun-terre, à gorge blanchâtre.

Etourneau sansonnet, photo France DUMAS © 2008
Etourneau sansonnet, photo France DUMAS
Starling, Etourneau sansonnet, Sturnus vulgaris
  • Corps assez rond, tête allongée
  • Ailes courtes, triangulaires et pointues
  • Queue courte et carrés
  • Adultes en hiver fortement mouchetés de blanc dessus et dessous.
  • Bec conique, long, fin, jaune vif avec la base gris bleu (brun en hiver).
    Pattes brun rosé, assez longues et fines.
  • Longueur totale 17 à 21 cm
  • Envergure 37 cm
  • Poids 60 à 95 g.

Habitat

  • Prairies pâturées et pelouses rases.
  • A proximité d’arbres ou des bâtiments pourvus de cavités
  • Vergers, parcs, jardins, bois clairs, villes et villages.

Comportement

  • Diurne
  • L’Etourneau très grégaire en dehors de la reproduction s’observe généralement en bandes parfois importantes.
  • Son vol est droit et rapide, à battement d’ailes ronronnant.
  • Il se perche sur les antennes de télévision, arbres, toits.

Alimentation

  • Ils se nourrit au sol d’insectes, de vers, d’escargots, de fruits.

Migrations

  • L’Etourneau sansonnet est un migrateur partiel (sédentaire à l’Ouest, migrateur à l’Est).
  • Il est présent en France toute l’année
  • En hiver, des Etourneaux provenant de l’Europe du Nord (Russie, Pologne, Allemagne, Finlande) rejoignent nos oiseaux locaux et forment de grandes troupes.
  • Cet oiseau sociable se rassemble en dortoirs hivernaux sur de grands arbres, souvent en ville, pouvant dépasser le million d’individus.
  • Il vole en nuées nombreuses et très denses.

Chant et cri

  • Son chant ressemble plutôt à un amalgame déconcertant de sifflements divers et de sons aux timbres très variés (tantôt flûté, métallique, rauque, grinçant..).
  • Excellent imitateur, il mêle très volontiers à son chant des imitations très réussies du chant d’autres espèces.
  • La présence d’un poste de chant près du nid lui est indispensable.
  • Il peut chanter toute l’année.

L’Etourneau est célèbre pour sa faculté d’imiter les chants d’autres oiseaux (Loriot jaune, Buse variable...) et ajoute de drôles de bruits métalliques à son répertoire très riche.

Reproduction

  • Nid d’herbes sèches et de feuilles garni de plumes dans une cavité d’arbre ou de mur, sous un toit. (> 3 m du sol).
  • L’Etourneau pond de mars à juillet, 1 ou 2 couvées par an, formées de 5 à 6 œufs, couvés 14 jours par les deux parents.
  • Les jeunes sont ensuite nourris environ 20 jours par les deux parents

Remarques

  • Ne pas confondre l’Etourneau sansonnet avec le Merle noir (qui est un peu plus gros, sans taches blanches mouchetées mais à plumage noir uniforme, avec une queue légèrement plus longue).

Le saviez-vous ?

  • Les Etourneaux sont des champions de l’imitation de sons, capables de copier le bruit d’une alarme de voiture ou d’un téléphone
  • Les Etourneaux chantent en hiver, ce que peu d’autres d’espèces font
  • La patte d’un Etourneau passe au rouge en été
  • A certaines périodes de l’année, vous pouvez déterminer le sexe des oiseaux à partir de la couleur de la base du bec, bleu pour les mâles et rose pour les femelles.
  • Les étourneaux peuvent se nourrir à des kilomètres de leurs dortoirs en hiver
  • Ils se réunissent en grandes bandes, qui augmentent de taille en hiver. On peut même les détecter au radar, elles peuvent compter des milliers d’oiseaux.
  • Il n’est pas rare que des femelles pondent leurs oeufs dans un autre nid d’étourneau.
  • Le record de longévité est de 21 ans
  • L’œil de l’étourneau bouge en avant pendant qu’il se nourrit pour lui permettre de voir ce qu’il mange.
  • Les taches du plumage de chaque étourneau sont variables. Elles sont blanches, crème et s’estompent quand l’hiver avance. Elles peuvent signaler le statut d’un individu dans un groupe, et servir à établir une hiérarchie de nourrissage sans avoir besoin de combats.
    Les jeunes étourneaux ont davantage de taches que les adultes, et les femelles en ont plus que les mâles.
  • Les mâles ont aussi une gorge plus longue et pointue que les femelles (regardez un mâle chanter au printemps). Ces attributs servent à impressionner les autres mâles, mais aussi les femelles.

.


PHotos des différents plumages de l’Etourneau :

Etourneau sansonnet, photo France DUMAS © 2008
Etourneau sansonnet, photo France DUMAS
Etourneau sansonnet, photo France DUMAS © 2008
Etourneau sansonnet, photo France DUMAS
Etourneau sansonnet, photo CORA
Juvénile
Etourneau sansonnet, photo CORA
Mâle adulte nuptial
Etourneau sansonnet, photo CORA
Juvénile vers 1er hiver
Etourneau sansonnet, photo CORA
Adulte
Etourneau sansonnet, photo CORA
Adulte
Photos d’Etourneaux, Yves Beauvallet (Cora)