Couleuvre vipérine

Publié le mardi 28 octobre 2008 -->


Identifier la Couleuvre vipérine

La Couleuvre vipérine (Natrix maura) est une espèce de serpent de la famille des Colubridés.
C’est l’une des trois couleuvres (avec la Couleuvre tessellée et la Couleuvre à collier) que l’on peut rencontrer en France dans les cours d’eau.

Description

Couleuvre vipérine (Natrix maura)
  • Corps massif, queue très effilée
  • Écailles dorsales carénées
  • Tête courte nettement distincte du corps, triangulaire que qui la fait ressembler à une vipère.
  • Museau arrondi, pupille ronde
  • Dos jaunâtre, gris olive, avec un zig-zag brun.
  • Flancs plus clairs que le dos
  • Longueur 54 à 70 cm (parfois 1m), mâles plus petits que les femelles.

Attention Ne pas confondre cette innoffensive Couleuvre vipérine avec la Vipère aspic !

Habitat

  • Eaux courantes ou stagnantes bien ensoleillées.
  • On peut observer cette espèce dans les jardins (mares, plans d’eau).
  • Surtout au bord des rivières, ruisseaux, canaux, étangs, mares, marais : elle est rarement loin de l’eau.

Comportement :

  • Diurne et aquatique.
  • S’expose au soleil sur les rives.

Alimentation

  • Elle consomme des amphibiens adultes, têtards, poissons, sangsues, insectes aquatiques.
  • Les jeunes mangent des insectes, têtards, vers de terre.

Reproduction :

  • Ovipare, elle pond une fois 4 à 16 oeufs sous des pierres, il éclosent après 49 à 62 jours.
  • Les jeunes mesurent 18 cm à l’éclosion.
  • Hibernation
  • Elle hiverne d’octobre novembre à mars avril dasn une anfractuosité.

Remarques

  • La Couleuvre vipérine se rencontre en Europe (France, Espagne, Portugal, Suisse, Italie) ainsi qu’en Afrique du Nord (Algérie, Tunisie, Maroc). On la rencontre également sur certaines îles alentours comme la Corse et la Sardaigne.
  • En France, elle est absente du Nord-Est du pays.
  • En diminution (pesticides, destruction directe).

Ne pas confondre la Couleuvre vipérine avec la Vipère aspic, cette couleuvre lui ressemble à cause du dessin en zig-zag dorsal, mais elle est totalement inoffensive (ne cherche pas à mordre, non venimeuse) !

  • Souvent détruite à cause de sa ressemblance avec la Vipère, cette espèce est protégée. A la différence de la Vipère, sa pupille est ronde, les écailles sur la tête sont larges.

Couleuvre vipérine, photo Alexandre Roux © 2008 http://herpeto-ain.e-monsite.com/
Couleuvre vipérine, photo Alexandre Roux


Identifier la Couleuvre vipérine, Rémi Fonters © 2008 http://coronella.free.fr/natmau.htm
Plus d’infos pour identifier la Couleuvre vipérine

sur ce site : http://coronella.free.fr

Photos Rémi Fonters