Chardonneret élégant

Publié le mardi 28 octobre 2008 -->


Identifier le Chardonneret élégant

Description

Le Chardonneret élégant est un oiseau très facile à identifier avec sa face rouge, les joues blanches et la calotte et cotés de la nuque noirs.

Chardonneret élégant, Carduelis carduelis, Goldfinch, photo Nicolas DUPIEUX 2008 (c)
Chardonneret élégant (portrait d'oiseau adulte), Carduelis carduelis, Goldfinch
  • Tête ronde
  • Ailes assez longues et arrondies, avec une large bande transversale jaune or, d’où le nom anglais de "Goldfinch".
  • Queue courte et nettement échancrée, noire liserée de blanc
  • Dos brun roussâtre
  • Croupion blanc roussâtre
  • Bec conique, assez court et pointu, blanc rosé à pointe noire.
  • Pattes brun rosé courtes et fines.
  • Oeil brun noir
  • Mâle et femelle sont similaires.
  • Les juvéniles ont la tête brun uni, le dos et le dessous tachés, la barre jaune sur l’aile est bien visible.
  • Longueur totale 12 cm
  • Envergure 23 cm
  • Poids 13 à 19 g

Habitat

  • Terrains cultivés avec arbres et entrecoupés de friches buissonneuses, souvent près des agglomérations.
  • Parcs urbains, alignements d’arbres de rues, cimetières, vergers, pépinières

Comportement

  • Le Chardonneret est diurne et très mobile
  • Il se déplace entre sites de nourrissage en bandes grégaires et bruyantes, importantes, mais peu mélangées à d’autres espèces.
  • Il parcourt friches et talus à la recherche de chardons.

Alimentation

Le Chardonneret se nourrit de graines de petite taille, en particulier de Chardons (d’où on nom français) et de Bardanes, et de quelques insectes en été.
Se nourrit sur les grandes plantes, rarement au sol, se perche avec acrobatie dans les arbres.

Migrations

  • C’est un migrateur partiel, présent en France toute l’année.
  • Des Chardonnerets d’Europe du Nord, une partie de ceux de l’Est, l’Ouest et du Nord de la France vont hiverner en Espagne ou au Maroc.
  • Les autres hivernent en France en compagnie d’individus venant d’Allemagne, Russie, Suisse.

Chant et cri

  • Le Chardonneret élégant produit de nombreux cris d’appel (non grinçants, à la différence de la Linotte mélodieuse) ressemblant à "tiglitt", aigüs, fréquent en vol
  • Babil liquide et agréable où l’on retrouve les petits cris fins "didelitt", ’sticlitt"... caractéristiques, mêlés à des sons plus grinçants et nasillards, souvent en fin de strophe.
  • Les mâles chantent perchés ou en vol, parfois en coeur.
  • Les femelles chantent occasionnellement.

Reproduction

  • Petit nid d’herbes sèches, de crins, laine, fils d’araignée garni de duvets, dans un arbre à l’extrémité d’une fourche de branche (2 à 6 m du sol).
  • Le Chardonneret niche de mai à juillet, avec 2 ou 3 couvées par an, de 5 à 6 œufs, couvés par la femelle 12 à 13 jours, les jeunes nidicoles sont ensuite nourris 14 jours.

Remarques


Chardonneret élégant, photo Nicolas Dupieux, 2008 ©
Chardonneret élégant, photo Nicolas DUPIEUX
Chardonneret élégant, photo Nicolas Dupieux, 2008 ©
Chardonneret élégant, photo Nicolas DUPIEUX
Chardonneret élégant, photo Nicolas Dupieux, 2008 ©
Chardonneret élégant, photo Nicolas DUPIEUX

Chardonneret élégant
Chardonneret élégant élevant sa nichée, photo Georges Olioso (Cora).

.