Bruant zizi

Publié le mardi 28 octobre 2008 -->


Identifier le Bruant zizi

Le Bruant zizi (Emberiza cirlus) est un passereau européen de la famille des Embérizidés, et l’une des quelque 200 espèces du genre Emberiza.

Description

  • La poitrine est jaunâtre avec une bande olivâtre.
  • La tête, rayée de noir et de jaune, possède une calotte brun olivâtre striée de noir et une bavette noire (front et gorge noirs).
  • Sourcil jaune souligné de noir.
  • Joue jaune entourée de noir
  • Le bec est robuste et légèrement recourbé.
  • Les ailes, brunâtres, sont robustes et permettent un vol rapide.
  • Bec conique,assez épais, court et pointu, brun gris.
  • Pattes brun rosé, courtes et fines.
Bruant zizi
  • La femelle est plus terne, moins jaune, avec la poitrine rayée, mais ressemble davantage au mâle en période nuptiale. La femelle de Bruant zizi ressemble à celle du Bruant jaune, mais s’en distingue par des marques faciales plus foncées, le dessin de la poitrine ainsi que par son croupion olivâtre et strié.
  • Tête brunâtre avec deux larges raies jaunâtres sur les côtés.
  • Longueur totale de 15 à 17 cm de long
  • Poids de 17 à 25 g.
  • Envergure de 23.5 cm

Habitat

  • Le Bruant zizi fréquente les zones découvertes ou faiblement arborées et ensoleillées : champs avec haies, buissons ou arbres, orées des parcs, vergers et jardins.
  • Il préfère les endroits vallonnés ou pentus exposés au sud, les terrains ensoleillés et secs.
  • Dans la péninsule ibérique, on le trouve jusqu’à 1 500 m d’altitude.

Comportement

  • C’est un oiseau grégaire en dehors de la saison de reproduction, en troupes lâches, qui se mêle souvent à d’autres espèces de Bruants ou de Pinsons (Fringilla spp.).
  • On l’observe en terrains à végétation clairsemée parsemée d’arbres et de buissons. (haies, vergers, friches, parcs et jardins, maquis...)
  • Diurne.
  • Se perche sur des fils bien en vue ou caché dans des buissons.

Alimentation

  • Comme les autres bruants, le Bruant zizi est granivore à tendance omnivore et consomme graines, caryopses, baies, arthropodes.
  • ll se nourrit au sol, de graines en automne et hiver, insectes et larves, araignées au printemps et en été.

Migrations

  • Surtout sédentaire, il lui arrive de migrer vers le sud lors d’hiver rigoureux (oiseaux du NE) d’octobre à février.

Chant et cri

  • Le nom de l’oiseau vient de son chant en trille rapide vibrante : zi zi zi zi zi zi zi ... qui est la répétition rapide et monotone d’une même note métallique pendant 2-3 secondes.
  • En période nuptiale, le mâle chante inlassablement d’un endroit dégagé.
  • Son pépiement est un bref trille monotone, répété et perçant (« bruant » est une altération de « bruyant »).

Reproduction

  • Nid formé de brindilles, mousse et herbes sèches, de paille, de fibres végétales ou de crin, bien caché dans un buisson touffu, de 50 cm à 1.50 m du sol.
  • Deux ou trois pontes par an,de mi mai à août, de 3 ou 4 oeufs (blanchâtres, bleuâtres ou verdâtres, avec des taches brunâtres) qui sont incubés 11 à 13 jours par la femelle seule.
  • Les oisillons, nidicoles, prennent leur essor après deux semaines, au plus tard. Ce bruant est généralement monogame et peut mener à bien une seconde couvée dans l’année.

Remarques

  • Il se rencontre en Europe méridionale : Portugal, Espagne, France, Italie, Balkans, Grèce, Bulgarie et Turquie. On le trouve parfois dans le sud de l’Angleterre.
  • Il vit en bandes pendant l’hiver.
  • Se reproduit partout jusqu’à 1200 m d’altitude mais se raréfie en hiver dans les Alpes, le NE, le SO.

Bruant zizi à la mangeoire
Bruant zizi à la mangeoire
Bruant zizi à la mangeoire


Bruant zizi, photo CORA
Bruant zizi, photo CORA
Bruant zizi, photo CORA