Bergeronnette grise

Publié le mardi 28 octobre 2008 -->


Identifier la Bergeronnette grise

Description
La Bergeronnette grise (Motacilla alba) est un petit passereau de la même famille que les Pipits (ordre des Passeriformes, Famille des Motacillidae).
L’oiseau mesure entre 16 et 19 cm, avec une longue queue caractéristique de son genre, et pèse environ 25 g.
Au sol, la Bergeronnette balance souvent sa queue longue et carrée, noire et bordée de blanc sur les côtés.

Bergeronnette grise, photo France DUMAS © 2008
Bergeronnette grise, photo France DUMAS
Bergeronnette grise
  • Corps élancé, ailes assez longues, larges à la base et pointues.
  • Dos et croupion gris
  • Calotte, nuque et poitrine noires
  • Front, joues, ventre et flancs blancs.
  • Bec noir assez long, droit et pointu
  • Pattes noires assez longues et fines
  • Oeil brun noir
  • Taille 18 cm
  • Envergure 25 à 30 cm
  • Poids 16 à 25 g

Habitat

  • L’oiseau vit dans des espaces ouverts, à végétation rase et sol dénudé.
  • Souvent à proximité des habitations et des points d’eau, carrières, talus..
  • La Bergeronnette grise niche dans les interstices des murs de pierre, sous les toits, dans les ponts ou dans des trous d’arbres. Son nid est fait de paille, de feuilles et de racines..

Comportement

  • La Bergeronnette grise un vol à trajectoire ondulée.
  • A terre, elle agite constamment sa queue, elles sont parfois appelées hochequeues. - Selon les périodes, la bergeronnette peut présenter un comportement territorial mais en été et en automne, elle forme des dortoirs collectifs, sur des buissons, des arbres ou des roseaux.

Alimentation

  • La Bergeronnette grise est un insectivore se nourrissant essentiellement de mouches, de moustiques et de fourmis. (Insectes et leurs larves, mais aussi petits poissons et graines).
  • Elle peut picorer les insectes au sol, ou les capturer en plein vol.
    Court à la recherche d’insectes sur le sol, les rochers en bordure des ruisseaux, ou sur les toits des maisons.

Migrations

  • La Bergeronnette grise est chez nous sédentaire dans la partie la plus douce de son habitat, et migre vers le sud dans les autres cas, vers le pourtour de la méditerranée.
  • Elle est présente dans toute la France toute l’année
  • Les individus du NO de l’Europe (dont les Britanniques) viennent passer l’hiver en France.
  • La migration pré-nuptiale a lieu de mi février à mi avril.

Chant et cri

La Bergeronnette grise se manifeste principalement par divers cris secs, voire percutants "tchec", "tsitsip"...

Reproduction

  • La femelle de la Bergeronnette grise pond 5 à 6 œufs gris foncés dans un nid de tiges et de mousse, en cavité, souvent sous un toit ou un pont.
  • Deux ou trois pontes par an, d’avril à juillet de 5 à 6 oeufs blanchâtres.
  • Le couple incube pendant 12 à 14 jours.
  • Les oisillons nidicoles sont aveugles à la naissance et sont nourris par les deux parents. Ils peuvent voler à partir de quinze jours.

Remarques
Il existe de nombreuses sous-espèces : alba, yarrellii ...
La race britannique (Bergeronnette de Yarrell) a le dos noir en été, gris en hiver, et le croupion toujours noir.


Bergeronnette grise, photo CORA
Bergeronnette grise
Bergeronnette grise, photo France DUMAS © 2008
Bergeronnette grise, juv., photo France DUMAS
Bergeronnette grise, photo CORA
Bergeronnette grise
Bergeronnette grise, photo CORA
Bergeronnette grise, nidification
Bergeronnette grise, photo CORA
Bergeronnette grise