Participation régionale à la mise en œuvre du plan national d’actions en faveur de la Loutre - Bilan 2015

Publié le jeudi 16 juin 2016 -->


Contexte

2015 fut la cinquième année de déclinaison en Rhône-Alpes du PNA Loutre prévue sur la période 2010-2015. Cette action est intégrée au programme d’actions pluriannuel (2014-2016) en faveur de la faune sauvage porté par laLPO Rhône-Alpes.
Le Plan National d’Actions en Faveur de la Loutre compte 37 fiches actions. La déclinaison Rhône-Alpine du Plan compte 27 actions, il s’agit d’une déclinaison semi complète avec adaptation du PNA au contexte local. Toutes ces actions ne sont cependant pas déclinées tous les ans. Ainsi en 2015, il était prévu :

  • Volet connaissance/suivi : une coordination des prospections, une centralisation des données et des prospections de terrain afin d’actualiser la carte de répartition régionale.
  • Volet conservation : apporter une expertise aux gestionnaires d’ouvrages, veiller à la protection réglementaire (interdiction des pièges tuants en zone de présence).
  • Volet sensibilisation/formation : formation de bénévoles et professionnels afin d’étoffer le réseau des observateurs.

Actions et résultats 2015

Connaissance/suivi :

Les cartes suivantes présentent les données certaines (épreintes, observation visuelle ou de traces certifiée et/ou documentée (photo),…) collectées entre le 1er janvier et début décembre 2015 et un rappel des données certaines pour la période 2002-2015.

PNG - 1.4 Mo
PNG - 1.4 Mo

Au niveau de la dynamique de la population, on peut souligner les points suivants :

  • la confirmation de la présence de l’espèce sur la rivière Ain avec plusieurs données (dont un cas de mortalité routière) en 2015
  • une dynamique de recolonisation dans la Loire qui se poursuit mais semble se ralentir vers l’est en direction des Monts du lyonnais. La Loutre a été détectée sur le Furan en amont et en aval de St-Etienne
  • une arrivée progressive de l’espèce dans le département du Rhône qui se confirme sur le fleuve du même nom mais également sur le bassin de la Saône
  • l’absence de données en Haute-Savoie pour l’année 2015
  • pour l’Isère, en dehors de la confirmation sur certains affluents du Rhône (Varèze), une donnée étonnante à proximité de l’agglomération grenobloise
  • la présence de la loutre a été détectée sur le Guiers qui constitue potentiellement une voie de colonisation importante pour les départements de l’Isère et la Savoie

Conservation

Prise en compte dans les ouvrages

Dans le département de l’Ain, la LPO, en collaboration avec Jura Nature Environnement, mène une étude qui vise à mesurer les possibilités de franchissement de 4 barrages sur la vallée de la rivière d’Ain par la loutre d’Europe et le castor d’Eurasie. Sont concernés, le barrage d’Allement (01), de Cize-Bolozon(01), de Coiselet (01) et du saut de Charmine (39).

En Ardèche, dans le cadre de travaux sur le barrage de Malarce sur le Chassezac (création d’un évacuateur de crues), l’étude d’impact du projet avait acté la mise en place de mesures de réduction d’impact sur la circulation de la Loutre et du Castor. La LPO Ardèche a donc apporté son expertise afin de proposer des aménagements qui permettent à la Loutre de franchir ce barrage quelques soient les conditions hydrologiques.

Protection réglementaire

Dans tous les départements où l’espèce est présente en 2015, des arrêtés préfectoraux interdisant les pièges tuants ont été pris. On peut cependant regretter que certains d’entre eux fixent des zones d’interdiction sur une liste de communes et non pas sur des cours d’eau entiers voire la totalité du bassin versant ce qui serait plus cohérent avec la biologie et la dynamique de l’espèce. Tous ces arrêtés préfectoraux s’appuient (en partie ou en totalité) sur les informations fournies par le réseau Loutre coordonné par la LPO qui démontre ici toute son importance.

Sensibilisation/formation

En avril 2015, 2 sessions de formations ont été organisées en avril à l’Ecopôle du Forez à destination des bénévoles et des professionnels. Ces 2 formations ont réunis une vingtaine de participants.

Par ailleurs l’ensemble des équipes (20 agents) des trois contrats de rivières portés par St-Etienne Métropole ont bénéficié d’une journée de formation.

La LPO Rhône-Alpes a signé une convention avec la SFEPM afin d’être le relais régional de l’opération « Havre de paix pour la Loutre » qui vise à sensibiliser les propriétaires riverains des cours d’eau afin qu’ils offrent des espaces de refuge pour la Loutre.

PNG - 1.1 Mo