Participation régionale à la mise en œuvre du plan national d’actions en faveur de la Loutre - Bilan 2014

Publié le mardi 17 mars 2015


Plan d’actions en faveur de la loutre d’Europe

Contexte

2014 fut la troisième année de déclinaison en Rhône-Alpes du PNA Loutre prévu sur la période 2010-2015. En 2014 l’animation régionale et la mise en œuvre d’actions dans le cadre du Plan par la LPO Rhône-Alpes, a été soutenue financièrement par la DREAL, la Région Rhône-Alpes et le Conseil Général de l’Ain.

Le Plan National d’Actions en faveur de la Loutre compte 37 fiches actions et est mis en œuvre par la SFEPM. La déclinaison rhônalpine du Plan compte 27 actions, adaptées au contexte local. Toutes ces actions ne sont cependant pas déclinées tous les ans. Ainsi en 2014, il était prévu :

  • Volet connaissance/suivi : une coordination des prospections, une centralisation des données et des prospections de terrain afin d’actualiser la carte de répartition régionale
  • Volet conservation : améliorer la protection de la Loutre dans les sites gérés et apporter une expertise aux gestionnaires d’ouvrages.
  • Volet sensibilisation/formation : formation de bénévoles et professionnels afin d’étoffer le réseau des observateurs.

Actions et résultats 2014

Connaissance/suivi :

Les cartes suivantes présentent les données certaines (épreintes, observation visuelle ou de traces certifiée et/ou documentée (photo),…) collectées entre le 1er janvier et début décembre 2014 avec un rappel des données certaines pour la période 2001-2014.

La seconde carte ne reprend que les données certaines et les données d’absence en distinguant les données d’absence issues d’une prospection suivant le protocole régional et celles issues d’une recherche « ponctuelle » ou d’un protocole différent.

PNG - 11.6 Mo
PNG - 11.8 Mo

Au niveau de la dynamique de la population, on peut souligner les points suivants :

  • la confirmation de la présence de l’espèce sur le bassin de la Cance au nord de l’Ardèche qui n’avait plus fait l’objet de données depuis plusieurs années
  • une dynamique de recolonisation dans la Loire qui se poursuit avec l’ensemble des affluents en rive gauche de la Loire qui sont désormais fréquentés par la Loutre de manière régulière. La progression vers l’est en direction des Monts du lyonnais via les affluents en rive droite du fleuve semble se faire encore très lentement. La Loutre a de plus été détectée sur le Gier, affluent du Rhône.
  • une colonisation, notamment à travers l’axe Rhône, qui se poursuit dans le département du même nom avec des données en amont et en aval de Lyon. Par contre, la recolonisation attendue par les Monts du Lyonnais et du Beaujolais via les rivières du bassin de la Loire se fait attendre !
  • aucune donnée sur le fleuve Rhône entre le sud de Valence et Givors malgré des recherches spécifiques mais les grands cours d’eau sont particulièrement difficiles à prospecter.
  • deux données concernent le département de l’Ain à ses deux extrémités : à la frontière avec le Rhône et en limite de la Haute-Savoie.
  • la présence confirmée uniquement sur le secteur de Chamonix en Haute-Savoie.
  • aucune donnée pour l’Isère et la Savoie en 2014

Conservation

Parmi les actions réalisées en lien avec les collectivités et autres maîtres d’ouvrage, citons une expertise apportée au Symilav (Syndicat de rivières et gestionnaire de site Natura2000) afin d’intégrer la prise en compte de la Loutre dans des travaux de restauration d’un pont sur une rivière (le Lignon) où l’espèce est présente.

Cette collaboration a permis de maintenir un passage pour la Loutre pendant et après la phase de travaux.

Par ailleurs une information/sensibilisation a été apportée, notamment via la distribution du cahier technique, aux équipes de contrats de rivières (en cours ou en projet) pour lesquelles la Loutre est une nouvelle espèce à prendre en compte. Ce fut notamment le cas sur le Bassin de la Mare et du Bonson, du Sornin, du Gier, du Furan et de l’Ondaine.

Enfin, nous pouvons citer deux projets qui ont été préparés en 2014 et qui seront mis en œuvre à partir de 2015 :

  • Un avec nos partenaires auvergnats pour l’étude de la continuité écologique de la Loire pour la Loutre au niveau des barrages de Villerest et Grangeant (rencontre le 3 juillet 2014 réunissant la FRAPNA Loire, le Groupe Mammalogique d’Auvergne et la LPO)
  • Un avec EDF DPIH unité de production Est pour l’étude des ouvrages sur l’Ain, sur les départements de l’Ain et du Jura (en collaboration avec Jura Nature Environnement).

Sensibilisation/formation

En 2014, 3 sessions de formation ont été organisées :

  • 1 pour les professionnels et 1 pour les bénévoles dans la Loire à l’Ecopôle du Forez en mars
  • 1 pour les professionnels dans l’Ain en novembre à Blyes, une commune du Syndicat de la Basse vallée de l’Ain,

ce qui a permis de former et sensibiliser 22 personnes supplémentaires pour le réseau Loutre.