Contribution au Schéma Régional de Cohérence Écologique (2014)

Publié le lundi 1er juin 2015 -->


Début 2014, le SRCE de Rhône-Alpes a reçu un avis favorable de la commission d’enquête publique à laquelle le réseau LPO, aux côtés d’autres associations, a largement participé. Aujourd’hui,le schéma régional est adopté par délibération du Conseil régional du 19 juin 2014 et par arrêté préfectoral du 16 juillet 2014.

Dès le 29 janvier 2014, la Région et la DREAL ont organisé un séminaire experts « mise en œuvre du SRCE », auquel la LPO a participé pour cibler les priorités d’études et d’actions pour chacune des orientations du schéma. Il s’agissait également de proposer des structures potentiellement « chef de file » ou partenaires pour ces actions prioritaires.

La LPO en Rhône-Alpes s’attache à participer à la mise en œuvre du SRCE à différents niveaux.

Tout d’abord, certaines actions de son programme régional en faveur de la biodiversité contribuent directement à la connaissance et/ou à la restauration des corridors écologiques.
C’est le cas notamment de :

  • l’analyse des données de mortalité des animaux sauvages sur les routes, recueillies grâce au module « mortalité » des bases de données en ligne VisioNature.
  • la protection des amphibiens sur les routes durant leurs migrations de printemps (ou d’automne) et la négociation avec les collectivités pour la mise en œuvre de mesures pérennes.
  • l’identification et la neutralisation des points de collision et d’électrocution des oiseaux sur les installations électriques, dans le cadre du comité régional avifaune (LPO, CEN Haute-Savoie, RTE et ERDF).
  • la mise en œuvre des Plans Nationaux d’Actions dont la plupart identifient des problématiques de collision avec des câbles ou des éoliennes (aigle de Bonelli, vautour percnoptère, chauves-souris…) ou d’obstacles dangereux ou infranchissables (loutre, sonneur à ventre jaune...).
  • le suivi des oiseaux migrateurs pour une meilleure connaissance de la trame aérienne.

Une action particulière a été menée en 2014 dans l’objectif d’aboutir à un projet thématique « trame verte urbaine et périurbaine ». Elle a été pilotée par la LPO Isère, en collaboration avec les Agences d’Urbanisme et les CAUE, et a donné lieu à de nombreux échanges techniques et de gouvernance. Un des objectifs de ce projet est de définir, en fonction de différents critères, le meilleur moyen de prendre en compte la trame verte, sa richesse en biodiversité et sa fonctionnalité pour la faune sauvage, dans les documents de planification et les choix d’aménagement.

En parallèle, la LPO poursuit sa réflexion en 2015 pour porter ou co-porter d’autres projets thématiques régionaux contribuant à la mise en œuvre du SRCE, en particulier la connectivité des populations de sonneur à ventre jaune, la connaissance des réservoirs de biodiversité ou encore la trame aérienne. Elle participera également aux projets suivants : la trame agricole porté par l’ISARA, les domaines skiables porté par l’IRSTEA, les espèces indicatrices SRCE sur lesquelles travaille la DREAL ou encore les travaux entrepris par le CEREMA sur les collisions et la fragmentation par les infrastructures de transport.

Enfin, la LPO s’est fortement investie en 2014 dans la mise en place des contrats corridors ou de contrats vert et bleu (Pilat, Rovaltain, Champagne Genevois, Agglomération grenobloise…). La LPO Rhône-Alpes est particulièrement investie dans les contrats franco-suisses Vesancy-Versoix et Mandement Pays de Gex, apportant son expertise en matière de biologie des chiroptères et autres mammifères, des amphi-biens et oiseaux migrateurs. L’apport de données
concrètes sur les espèces présentes et les points noirs, contribue à alimenter les débats techniques lors des différents comités.