Le Comité Régional Avifaune de Rhône-Alpes - Bilan 2015


Publié le jeudi 16 juin 2016

Mis à jour le vendredi 24 juin 2016


Contexte et objectifs

Dans le cadre du Schéma régional de cohérence écologique (SRCE), en Rhône-Alpes les acteurs de la protection de la nature ont la volonté de protéger la trame aérienne. La LPO Rhône-Alpes a proposé dès 2012 que soit mis en place un Comité régional avifaune opérationnel (CRA). Après concertation avec l’ensemble des acteurs concernés, ce comité a été constitué. Composé des entreprises de transports et distribution de l’électricité (RTE et ERDF), d’un représentant des gestionnaires d’espaces naturels (ASTERS) et de la LPO Rhône-Alpes (interlocuteur des associations naturalistes et animateur du comité), le CRA a pour but de faciliter le travail en partenariat à l’échelle régionale et d’impulser des actions locales. Il a pour ambition de coordonner les actions sur la région, en accord avec les entreprises, les naturalistes et gestionnaires. Ses axes de travail sont notamment les priorités de programmation de travaux en faveur de l’avifaune, les outils et modalités de recueil et d’analyse des données, le suivi et l’évaluation des actions réalisées. La charte signée en 2014 définit les rôles de chacun.

Moyens et résultats

En 2015, quatre réunions ont été organisées durant l’année afin de mener à bien les actions de façon collégiale. Les partenaires du CRA se sont attachés notamment à terminer la carte régionale des enjeux avifaune qui est à présent disponible via GeoRhône-Alpes. D’autres réunions plus spécifiques ont été tenues, notamment au Parc National de la Vanoise pour la présentation de l’application "Aigle". Il s’agit d’un outil informatique de suivi des dossiers avifaune développé par le Parc. Son déploiement a débuté avec l’Isère (convention ERDF). Le Parc a développé fin 2015 cette application sur une base "OpenSource" afin d’améliorer son utilisation et faciliter son extension aux autres départements.

Des conventions de partenariat sont en cours dans six départements avec ERDF. L’animation et la coordination du CRA a conduit la LPO Rhône-Alpes à avoir un grand nombre d’échanges avec les autres partenaires régionaux et locaux, et à tenir à jour l’annuaire régional des interlocuteurs. Ce suivi des dossiers locaux a été assuré dans un but de facilitation et d’appui technique. Il a concerné tous les départements, dans le cadre de l’accompagnement de convention locale et/ou sur des sujets d’actualité.
Les neutralisations réalisées en 2015 par ERDF représentent 109 poteaux, 1,5 kilomètre de lignes balisées et 14,5 kilomètres de lignes enfouies dans un but de protection contre les intempéries mais profitables à l’avifaune. Celles-ci concernent sept départements. Les travaux de balisage des deux lignes 400 kV de la Vallée du Rhône par RTE réalisés dans le cadre de travaux de renforcements des deux lignes, sont terminés (49 kilomètres de lignes balisées).

En 2015, 33 cas de mortalité liés aux lignes électriques ont été notés. La cigogne blanche et le hibou grand-duc sont les espèces les plus fréquemment signalées. La découverte de ces cas de mortalité, sans faire de prospection spécifique, montre qu’ils sont sous-évalués et qu’il est nécessaire de favoriser le retour d’information des cas avérés venant des naturalistes, des agents des entreprises et du grand public. Une réflexion a été menée en 2015 pour définir des outils d’information et de sensibilisation pour faciliter le retour d’information des cas avérés.

Plus de 10 articles de presse sont parus dans la presse écrite départementale (Ain, Ardèche, Isère, Savoie et Haute-Savoie) et un article a été écrit dans la revue du Plan national d’Action en faveur de l’Aigle de Bonelli (Bonelli Info 17). Des brèves ont été publiées sur plusieurs sites internet des partenaires (ERDF, LPO, ASTERS, PNVanoise).

En 2015, RTE, ERDF et la Région ont contribué à financer l’animation et la coordination du Comité régional avifaune par la LPO et par ASTERS, mais 20 % d’autofinancement ont été nécessaires de la part des associations pour mener à bien ce travail dans l’intérêt général.

Perspectives

La carte d’alerte des enjeux avifaune sera transmise début 2016 aux entreprises avec deux niveaux d’enjeux une fois que le format et le mode de transmission adaptés seront déterminés. Les partenaires devraient pouvoir définir en 2016 certaines priorités en fonction des contraintes et opportunités des entreprises. Il serait profitable, en tenant compte des travaux en cours, de parvenir à réaliser une programmation en fonction des enjeux de conservation avifaune (espèces de 1ère priorité).

La mise en œuvre d’une programmation régionale partagée des travaux de neutralisation n’a malheureusement pas abouti en 2015. Néanmoins, l’utilisation de la méthode d’analyse des priorités et des enjeux régionaux par le département de l’Isère témoigne de son intérêt et de sa capacité à pouvoir être adaptée à l’échelle des départements.

Des rencontres entre les agents des directions territoriales (maintenance et travaux sous tension) devront être organisées pour permettre les échanges d’expériences sur le matériel avifaune et sa pose.

Enfin, dans le but de faciliter le retour d’information concernant les cas de mortalité observés, les entreprises vont éditer en 2016 des documents pour sensibiliser et inciter leurs agents à faire la démarche de transmettre les informations. Une plaquette et une affiche seront réalisées par ERDF et une affiche chez RTE. Ces documents pourront être diffusés auprès des naturalistes, du réseau des Centres de soins de la faune sauvage et du grand public.

PNG - 707 ko