Le Comité National Avifaune (CNA)


Publié le lundi 19 mars 2012

Mis à jour le lundi 21 décembre 2015


Le Comité National Avifaune (CNA) est une instance nationale de concertation sur le thème des oiseaux et des lignes électriques, réunissant Electricité Réseau Distribution France (ERDF), Réseau de Transport d’Electricité (RTE) et les associations de protection de la nature regroupées au sein de France Nature Environnement (FNE) représenté officiellement par le Centre Ornithologique Rhône-Alpes (CORA Faune Sauvage) et de la Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO). Il s’agit d’une instance nationale consultative.

logo CNA Comité National Avifaune Le Comité National Avifaune a été officialisé en 2004 lors d’un premier colloque organisé à Valence, par la signature d’une convention entre les 2 entreprises (ERDF et RTE) et les 2 réseaux d’associations environnementales (FNE et LPO). La volonté de chacun des signataires est d’apprendre à mieux travailler ensemble sur la problématique de la réduction de l’impact du réseau électrique aérien sur l’avifaune.

.

logo ERDF Electricité Réseau de France logo RTE Réseau Transport Electricité logo FNE france Nature Environnement logo Ligue pour la Protection des Oiseaux

CONTEXTE :

L’avifaune est un des éléments essentiels du patrimoine naturel. La diversité des espèces présentes et les effectifs des populations sont des indicateurs de la santé environnementale d’un milieu. Les ouvrages électriques sont la cause de nombreux cas de mortalité pour un grand nombre d’oiseaux et peuvent même être problématiques pour certaines espèces menacées.

Ainsi, dans le cas de l’Aigle de Bonelli qui est l’espèce de rapaces la plus menacée en France, le réseau électrique (ERDF et RTE) est responsable de la majorité des cas avérés de mortalité (les électrocutions représentent 47 % et les percussions de câbles 7% des cas avérés sur des aigles bagués entre 2000 et 2009) (source : Plan National d’Actions Aigle de Bonelli).

L’organisation du réseau électrique en France peut se résumer de la façon suivante :

  • EDF est l’entité qui produit l’électricité via les différents types de production (centrales nucléaires, centrales hydroélectriques...),
  • Depuis ces centres de production, l’électricité est « transportée » par RTE via les lignes Haute Tension (HT) et Très Haute Tension (THT) allant de 63 000 à 400 000 Volts. RTE exploite environ 97 000 kilomètres de lignes aériennes à haute et très haute tension. Ce réseau est responsable principalement de cas de percussion de câbles par les oiseaux. En raison de l’écartement important des câbles, les électrocutions d’oiseaux sont plus rares, mais des cas sont connus sur certains types de pylônes de 63 000 V.
  • Après transformation pour réduire la tension, l’électricité est distribuée localement par ERDF via les lignes de Moyenne Tension (HTA) (20 000 V) et jusqu’au consommateur via les lignes de Basse Tension (BT) (220 V).

ERDF exploite plus de 1,2 million de km de lignes de distribution électrique en France, dont près de 400 000 km sont des lignes HTA aériennes (Moyenne tension). Certains pylônes de ces lignes présentent des risques d’électrocution pour les oiseaux qui tentent d’utiliser ceux-ci comme perchoirs. De plus, les câbles exposent les oiseaux à des risques de percussion et d’électrocution.

Les actions d’ERDF et de RTE sur le thème de la protection des oiseaux reposaient pendant de nombreuses années essentiellement sur les contacts locaux entre associations et entreprises. Ces actions étaient souvent ponctuelles et très peu coordonnées. Il est donc apparu nécessaire de créer une instance nationale permettant de développer les actions de conservation et d’en améliorer l’efficacité en réunissant entreprises et naturalistes : c’est le rôle du Comité National Avifaune.


MISSION, RÔLE ET CHAMP D’ACTION :

Ce Comité National Avifaune, entité consultative, a un rôle déterminé selon un cahier des charges précis :

  • Aider EDF et RTE à orienter leurs efforts de protection des oiseaux vers les actions les plus efficaces
  • Eclairer EDF et RTE sur les priorités de mise en oeuvre.
  • Agir en faveur des espèces d’intérêt patrimonial ou inscrites au titre des conventions ou des règlementations, là où des ouvrages électriques présentent un risque significatif.
  • Veiller à la mise en place d’une concertation entre les acteurs locaux de la Protection de la Nature (associations) et les interlocuteurs avifaune de EDF et RTE.
  • Faciliter des échanges régionaux de bonnes pratiques sur les équipements et les entretiens des ouvrages électriques.
poteau ERDF en cours d'aménagement (isolation par gainage des câbles) sur la zone à Bonelli en Ardèche.

Poteau en cours d’aménagement (isolation par gainage des câbles) sur la zone à Bonelli en Ardèche.

interrupteur aménagé contre l'électrocution des oiseaux

Interrupteur aménagé contre l’électrocution des oiseaux.

Ce dernier rôle est particulièrement important pour parvenir à concrétiser les mesures de protection vis-à-vis des oiseaux. Ainsi, le CNA a organisé un premier séminaire en 2004 à Valence et un deuxième a eu lieu en octobre 2010 à Paris. Ces séminaires sont l’occasion de provoquer la rencontre entre les agents des entreprises et les naturalistes des associations (salariés et bénévoles).

Toujours dans le but de favoriser les échanges, le CNA a réalisé un Annuaire où sont répertoriés les corresponds des 4 structures ainsi que leurs coordonnées (adresse, mail et téléphone).


vautour fauvePylone interrupteur

Vautour fauve

Très concrètement et à titre d’exemple, en Rhône-Alpes, le CNA est intervenu à plusieurs reprises sur 3 dossiers locaux particulièrement importants au vu des enjeux de conservation qu’ils représentent :

  • AIGLE DE BONELLI : Suivi de la convention liant ERDF Drôme-Ardèche et le CORA FS visant la neutralisation de lignes de Moyenne Tension sur la zone fréquentée par l’Aigle de Bonelli en Ardèche,
  • VAUTOUR FAUVE : Intervention du CNA auprès de ERDF Drôme-Ardèche, pour enclencher la mise en œuvre de mesures de protection sur des lignes de Moyenne Tension sur un secteur fréquenté par le Vautour fauve et où il y a eu plusieurs cas d’électrocution et de percussion (Association Vautours en Baronnies),
  • CIGOGNE BLANCHE : intervention du CNA auprès de ERDF Drôme-Ardèche pour mettre en place des protections sur une ligne Moyenne Tension où plusieurs cigognes se sont électrocuté (LPO Drôme).

En parallèle de ces actions, le CNA édite un journal diffusé aux membres des réseaux des quatre partenaires, sous le titre « Oiseaux et lignes électriques », téléchargeables ici.


De plus, sont étudiés des dossiers d’importance nationale tels que :

  • l’étude des dossiers de programmes européens (programmes « Life »),
  • les risques liés aux lignes électriques vis à vis des espèces soumises aux Plans Nationaux d’Actions (PNA) conduits par le Ministère de l’Ecologie,
  • la participation en commun à des manifestations sur le thème de la protection des oiseaux :
  • Colloque « les oiseaux de montagne et les câbles » organisé par l’observatoire des galliformes de montagne, le Parc national de la Vanoise et le Syndicat national des téléphériques de France en Savoie (parcnational-vanoise.fr),
  • Colloque international sur l’Aigle de Bonelli à Montpellier organisé dans le cadre du Plan National d’Action en faveur de l’espèce (actes du colloque sur aigledebonelli.fr)
  • Chaque année participation au festival international du film ornithologique de Ménigoute (menigoute-festival.org).
Programme LIFE Aigle de Bonelli Parc National de la Vanoise

Personne ressource :