Coucou geai

Publié le mercredi 27 février 2008


Coucou geai Clamator glandarius

Angl. : Great Spotted Cuckoo
All. : Häherkuckuck
It. : Cuculo dal ciuffo

Le Coucou geai est le seul représentant de la catégorie faunistique afro-tropicale dans notre région. Assez répandu en Afrique au sud du Sahara, cet oiseau se reproduit localement au Maghreb et en Egypte, plus largement au Proche Orient (essentiellement en Turquie). Sur notre continent, l’espèce n’est présente que dans le nord-est de la Grèce, une partie des côtes méditerranéennes de l’Italie et dans toute la péninsule ibérique (Beaman et Madge 1998). En France, l’espèce n’est régulière que dans les départements du rivage méditerranéen, des Pyrénées Orientales au Var, voire aussi en Vaucluse (C.O. Gard in [N]).

Dans la région Rhône-Alpes, la présence du Coucou geai est irrégulière, sans doute parce qu’il se situe ici au nord de son aire normale de répartition. Des indices de reproduction n’ont été recueillis qu’en de rares occasions : jeune tombé du nid en 1970 à Pierrelatte (26), jeune déniché près de Vallon Pont d’Arc (07) en 1975, jeune nourri par une pie à Lagorce (07) en juillet 1976, jeune entouré par des pies à Ambronay (01) en juillet-août 1981 après l’observation de deux adultes sur une commune voisine en juin. Presque toutes les autres mentions (durant l’enquête de cet atlas, seules les observations d’adultes poursuivis par des pies à Orgnac l’Aven (07) le 18 avril 1997 apportent de faibles indices de reproduction) ne semblent se rapporter qu’à des migrateurs, un peu plus fréquents au printemps qu’en automne, notés entre le 23 mars (1994) et le 30 août (1968). L’Ardèche apporte la majorité des citations alors que l’espèce semble curieusement beaucoup plus rare dans la Drôme. L’Isère et l’Ain ont fourni quelques données. Pour ce dernier, celles de 1981 pourraient signifier la reproduction la plus septentrionale au monde (Bernard 1981). Aucune observation n’est connue dans la Loire, le Rhône et les deux Savoie.

Alain Bernard