Les galliformes de montagne, le lièvre variable et la marmotte, espèces patrimoniales

1er mars 2016


La préservation du lagopède alpin, du tétras-lyre, de la gélinotte des bois, de la perdrix bartavelle, du lièvre variable et de la marmotte dans nos massifs alpins est un enjeu fort pour la LPO Auvergne-Rhône-Alpes.}

Depuis plus de 5 ans maintenant, suite à la critique du calcul des attributions pour la chasse au tétras-lyre et à une demande de ne plus chasser ces espèces dans les réserves naturelles notamment, la LPO Auvergne-Rhône-Alpes a diversifié son action en faveur de ces espèces.

Elle a contesté en 2014 devant le tribunal administratif de Grenoble les arrêtés d’ouverture et de fermeture de la chasse des ces espèces dans les départements de la Drôme, de l’Isère, de la Savoie et de la Haute-Savoie. Les jugements rendus les 11 et 15 février 2016 ont débouté la LPO Auvergne-Rhône-Alpes : https://rhone-alpes.lpo.fr/actualites-112/article/communique-de-presse-la-chasse-des-galliformes-de-montagne-et-du-petit-gibier

Néanmoins, en vue des prochaines périodes annuelles de chasse, une nouvelle réflexion doit aujourd’hui être entamée avec les services de l’Etat, les fédérations départementales de chasseurs et les autorités européennes avec l’instauration de quotas de prélèvements voire l’arrêt de la chasse pour les espèces les plus vulnérables comme le lagopède alpin, ou le tétras-lyre dans le département de la Drôme.

Une coordination départementale galliformes de montagne a vu le jour à la LPO Isère. Plus de 35 bénévoles consacrent leur temps libre au suivi de ces espèces. Un groupe s’est aussi constitué en Haute-Savoie.

Grâce au soutien financier de la LPO France, la LPO Auvergne-Rhône-Alpes a pris en contrat de professionnalisation un étudiant en Master 2, Emilien Maulavé, de septembre 2015 à août 2016. Plusieurs missions lui ont été confiées :

  • La participation à la révision de la liste rouge nationale des galliformes de montagne : travail déjà effectué, il a aussi participé à la mise en œuvre de la liste des statuts de conservation de la faune sauvage de l’Isère
  • L’écriture d’un état précis du statut de conservation du lagopède alpin et des préconisations pour sa protection
  • Une étude acoustique expérimentale pour la reconnaissance par le chant des mâles de tétras-lyre
  • L’analyse des protocoles de suivi de ces espèces
  • L’animation d’un réseau national naturaliste galliformes de montagne

La LPO Auvergne-Rhône-Alpes a pris l’attache d’experts scientifiques pour l’accompagner dans ces études, notamment le Muséum National d’Histoire Naturelle (MNHN) avec qui une convention de partenariat spécifique a été signée.

PNG - 268.4 ko